Affiche de Musiq'O'Lycée

C’est grâce au Blog de la Blonde si j’ai été embarquée dans l’aventure Musiq’O'Lycée. Ce dispositif unique en France permet aux élèves du lycée Jean-François Cail de Chef Boutonne dans les Deux-Sévres de côtoyer des musiciens pendant une semaine.

Au programme : création de chansons, concert des groupes, production d’un clip, concours de Air Guitar pour cette édition et concert de clôture où les élèves montent sur scène pour jouer les productions réalisées. Cette initiative a vu le jour grâce à deux enseignants passionnés qui avaient envie de faire découvrir la culture à leurs élèves et les faire travailler autrement.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qui dit Belgique, dit moules, frites, bière et chocolat. Ce séjour n’a pas dérogé à la règle. Attention un petit concours se cache à la fin de ce billet.

Avant de partir, j’avais épluché les bonnes adresses sur les blogs, et sur les conseils de Tokyobanhbao, on est allé chez Bredel de Coninck (Breidelstraat 24) pour manger des fruits de mer. C’était copieux et bon. C’est d’ailleurs le seul resto du séjour que l’on a fait, vu les prix. Il faut donc compter au moins 20 euros pour un plat. Même pour des moules frites, oui oui.

Moules frites

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cette année, mon anniversaire tombait un dimanche et j’appréhendais un peu de rester à Paris. J’avais peur que cette journée ressemble trop à toutes les autres alors, j’ai eu envie de prendre l’air. Comme ce n’était que pour un week-end, le choix s’est vite imposé entre Bruxelles et Bruges. J’étais déjà allée à Bruxelles et une amie m’a fortement déconseillé d’y aller en hiver. Là, elle m’a convaincue d’aller à Bruges en me disant de regarder le film Bons Baisers de Bruges pour me mettre dans l’ambiance. Je n’ai pas encore vu le film mais l’idée de découvrir le charme des canaux a eu raison de moi, même si on m’avait prévu que cette ville avait des allures de Disneyland.

Bruges est en effet une ville très mignonne mais très touristique. Il y a des magasins de dentelles et de chocolats à tous les coins de rues. Les restaurants sont assez chers, comptez minimum 20 euros pour le moindre plat. Ce sont finalement les salons de thé que j’ai préféré et que j’ai trouvé le plus authentique. Mais j’y reviendrais à l’occasion d’un billet spécial adresses gourmandes à Bruges.
Niveau visite, nous avons fait un tour en barque sur les canaux et monter en haut du Beffroi. On a fait environ une heure de queue pour chacune de ces activités. Oui, il faut être motivé ! Et encore ce n’était pas la haute saison. J’ai un peu mieux compris le côté Disneyland qu’on m’avait prédit du coup.
A part ça, il n’y a pas grand chose à faire. Je ne suis pas fan des musées en toute déclinaison :  musée de la frite, musée du chocolat, musée du diamant ou musée de la bière, bien que ce dernier me tentait plus que les autres.

Bruges, un jour peut être largement suffisant. C’est une petite ville qui a vraiment du charme. Choisissez bien votre période de l’année pour y aller histoire de tabler sur une période un peu moins touristique. Notez aussi qu’à partir de 18h, tout commence à fermer et qu’il n’y a plus grand chose à faire.

Voici quelques photos de mon court séjour.

les canaux à Bruges

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ben Mazué en concert aux Trois Baudets

Découvrir un artiste sur scène est toujours un moment particulier. L’attention est différente et la prestation live montre une autre facette du chanteur. En général, il faut quelques morceaux pour se mettre dedans. Parfois, on tombe sur un titre qui nous serre le coeur et qui nous éprend l’âme. Cela avait été le cas avec Je Regrette la dernière fois que j’avais vu jouer Ben Mazué lors de la soirée No Site. Je n’avais pas cependant pas tellement accroché au reste de son répertoire. Ce soir, c’était différent.

Dès son apparition, il s’est passé quelque chose. Ben Mazué était seul, avec sa guitare pour nous présenter des chansons de son futur album « 33 ans ». Il a commencé par parler de sa musique, simplement, pour introduire son set. Il nous a confié sa volonté d’être en osmose avec son public et même éventuellement d’arriver à nous faire pleurer. Il y est arrivé ce soir par sa chanson sur le deuil. Avec ses mots à lui, il a traduit l’absence, ses pages qu’on écrit pour garder le contact interrompu et comment on voit le visage disparu au détour des virages de la vie. Ben Mazué a les mots justes et décrit simplement mais efficacement des moments de nos vies.

Ainsi tour à tour, en chanson ou en slamant, il décrit les âges. Le mec de 25 ans qui drague en soirée, cette fille de 35 ans qui marche pensive à sa vie qui n’évolue pas comme elle voudrait, le « vieux » de 73 ans qui fait la morale aux jeunes et l’émouvante première fois de cette fille de 14 ans presque 15. Ils auront tous défilé ce soir, prenant vie sous nos yeux par l’authenticité des textes qui résonnaient.

Ben Mazué a aussi évoqué sa vie partagée avec un petit bonhomme et l’usure de l’amour. Ses textos enflammés qui font place aux textos pragmatiques des courses. Oui mais voilà, ces couples qui perdurent, qui tiennent, il y a quand même quelque chose de beau. Un hommage rendu, comme celui à la chanteuse Anne Sylvestre dont il a choisi de reprendre Les Gens qui Doutent. Quelques vieux rendez vous ont retenti pour clore le concert : La Valse et Confessions d’un Rap Addict.

Un concert bien trop court qui m’a touché de bout en bout. Éprise par les textes et par la voix folk de Ben Mazué quand il se met à chanter en anglais. Si tout cela avait un goût de trop peu, je me dis que le meilleur est à venir puisque l’album n’est même pas encore sorti. C’est sûr, je vous en reparlerai.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pas mal de vidéos m’ont marquée ces dernières semaines.

D’abord gros coup de coeur pour la chanson Jour 1 composé par Patxi pour Louane (ayant participée à The Voice). J’ai de suite adhéré au texte, à l’interprétation et à la fraîcheur qui se dégage de la chanson et du clip. Il y a comme un petit parfum de Margaux Avril, avec la poésie de Christine and The Queens, qui elle aussi compte les jours dans une relation amoureuse. On se souvient de Nuit 17 à 52.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pas facile de juger un album en une seule écoute. J’ai pourtant eu la chance hier d’être invitée pour découvrir le nouvel album de Kyo « L’Equilibre » lors d’une écoute privée organisée pour leur grand retour. 10 ans. La question brûlait sur toutes les lèvres. Je me souviens qu’en 2003, Le Chemin et Dernière Danse résonnaient sur ma vie, comme ces chansons qui marquent une période. Je finissais mes études et on m’avait offert le CD de Kyo pour mon anniversaire. A l’époque où offrir un CD se faisait encore. J’ai l’impression d’avoir fait un bon dans le futur. Loin de ma province lyonnaise.

On était tous réuni au Yoyo pour entendre ce nouveau son. Lumière tamisée, Y géant sur scène avec projection des photos des membres du groupe et animations faisant écho aux chansons tantôt flammes, villes ou guitares et extraits de clips.
Je n’ai pas été déçue. On retrouve bien les mélodies soignées, les textes qui montent en intensité. Les arrangements sont tantôt rock, avec plus de rythmiques présentes, plus légers, doux, répétitifs ou avec des claviers.  J’ai préféré les chansons Poupées Russes, Nuits Blanches, XY, La Route, une balade  émouvante chantée par Flo. Le champ lexical de Kyo n’a pas changé, il s’agit toujours d’amour, de mort, d’accomplissement personnel, d’enfermement, entre passé et futur, de désir.

J’ai hâte d’être à lundi pour réécouter l’album afin d’en percevoir mieux les subtilités (bon en fait on peut l’écouter sur LeParisien.fr dès aujourd’hui). En attendant, j’ai eu envie d’essayer un nouveau format. Vous proposez ce que j’ai pensé de l’album en images. Voici les visuels que m’ont évoquées cette première écoute. J’espère que ça vous plaira. Vous retrouverez l’intégralité des images sur mon moodboard Pinterest.

Crédits photos : Gilles Alonso / Kurt Iswarienko / Craig McDean / Michele Bloch Stuckens /Thomas Lavelle / Zuza Krajewska & Bartek Wieczorek

joseph gordon levitt

photo par Gilles Alonso

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Natalie Nguyen

Saviez-vous qu’il existe plusieurs sortes de graines de maïs pour faire les pop corn ? C’est ce que j’ai appris hier à la soirée d’inauguration du premier concept store en France autour du pop corn : My Crazy Pop. C’est Christel Leflaive qui a eu l’idée d’importer ce concept américain suite à un voyage à Chicago. Elle tenait néanmoins à le faire avec des produits sains, sans OGM et sans huile ajoutée. Elle a fait appel à Nathalie Nguyen, finaliste MasterChef 2011, pour mettre au point ces recettes à la française.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeanne Cherhal

A l’occasion de la sortie du nouvel album « Histoires de J. » de Jeanne Cherhal ce lundi 10 mars, j’ai été conviée à une masterclass dans une ambiance intimiste. Quelques blogueurs, une ancienne élève du conservatoire, nous voilà réunis dans un studio d’enregistrement pour écouter Jeanne parler de la genèse de cet album, nous jouer quelques morceaux et nous apprendre quelques notes de piano.

Jeanne Cherhal m'apprend quelques notes au piano

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il y a quelques mois quand j’ai vu le clip Taxi de Laurent Lamarca, cela m’a semblé une évidence. J’ai de suite pensé à la chanson efficace de Loane, Boby, et son gimmick « et les taxis roulent ».
J’ai alors imaginé des photos de Loane et Laurent Lamarca dans une ambiance urbaine, jamais très loin des taxis.

Ils ont accepté de poser ensemble pour réaliser mon idée un peu folle. On a donc déambulé un soir, dans Paris, sur les lieux que j’avais repéré. C’était la première fois que je devais diriger deux artistes. Quelques directives et beaucoup de spontanéité ont donné ces clichés. Souvenirs d’une belle soirée.

Merci à eux de s’être prêté au jeu, à Audrey et Benoît pour leur collaboration.

Loane et Laurent Lamarca

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

bande originale de jack et la mécanique du coeur

J’étais passée à côté lors de la sortie du livre et de l’album « La Mécanique du Coeur » en 2007. Le livre a été écrit par Mathias Malzieu, le leader du groupe Dionysos. Pas étonnant donc qu’un album ait suivi avec plein de guests comme Emily Loizeau, Arthur H, Grand Corps Malade, pour incarner les personnages de l’histoire.
Je dois dire que même si ma curiosité n’était jamais passée à l’action, j’avais toujours gardé dans un coin de mon esprit le projet. A tel point d’ailleurs que cela avait inspiré le titre d’un de mes textes personnels.

J’étais donc impatiente de découvrir le film « Jack et la mécanique du coeur« . Fun fact : il aura fallu sept ans pour que le film d’animation voit le jour, né de la rencontre entre Luc Besson et Mathias Malzieu sur le plateau du Grand Journal. On comprend pourquoi l’émission figure dans les remerciements du générique de fin.

Dès les premières minutes, j’ai été subjuguée par les images. La direction artistique est incroyable : entre l’univers graphique de l’illustratrice Nicoletta Ceccoli, dont j’avais reconnu l’univers, et celui de Tim Burton. La bande originale sied à merveille au format, comme si finalement, la musique avait été faite dès le début pour le film. J’ai ouvert grand les yeux pour ne pas en perdre une miette.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pages :1234567...60»

QUI JE SUIS


Parisienne d’adoption. Passionnée par la photo, le web et les jeunes talents, je partage avec vous mes découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Instagram

Archives

CE QUE J’ECOUTE