Paris en couleurs : c’est le nom de l’exposition domiciliée à Hotel de Ville jusqu’au 31 Mars 2008. Elle retrace des photos de Paris, pour la plupart inédites, de 1914 à nos jours. Plus que des photos, il s’agit d’un vrai voyage dans le temps.

Voir Paris colorisé en 1914 est inattendu. On découvre ces boutiques peintes en couleurs, le rouge symbolisant les magasins de liqueurs… Les enseignes LAVOIR ou COIFFEUR au dessus des devantures… Des affiches aux lettres imprimées ventant les mérites des marques de l’époque ou d’aujourd’hui, tel « MAGGI ». La ville est écriture. Une première série de photos calme : des rues vides, des calèches garées, on peut les imaginer sillonner la ville… Quelques citadins… Leurs habits témoignent d’une époque révolue.

Le progrès avance. Nous sommes dans les années 20/30 et l’automobile commence à prendre possession de la ville. La verdure est encore présente et offre un paysage improbable : des champs à deux pas de la dame de fer, surplombant la statue miniature de Bartoldi.
Le théatre est là lui aussi : « zigomar » à l’affiche. Je repense instantannement à l’expression « faire le zigomar » qu’utilisait mon grand père, cela signifie faire le clown, l’imbécile.

Paris 1945 Quelque chose qu’on a encore moins l’hbaitude de voir. Ces rares clichés volés : affiches de propagandes en plein paris pendant la guerre. C’est autre chose que les images noires et blancs de nos livres d’histoire. L’émotion est palpable.

La liberté. Le 14 Juillet. Ces défilés. Joie de vivre. Ces fêtes, une valeur patriotique à cette journée qui n’a plus le même gout aujourdhui… L’oubli ?

Les années 60. Toujours les affiches de couleurs mais le glamour s’en mêle. Le début des premières publicités avec photos couleurs, telles que DOP.
Je croise un nom connu « la phosphatine » aliment pour bébés. Ma grand mère m’en parle parfois. Témoin de leur histoire. ces photos m’émeuvent. témoin de ces époques qu’on a pas connus et que certains de nos aieux ont traversées.
Les jeunes garçons. Short pull, élégant jouant aux billes. J’y revois mon oncle dans ces jeunes années quand il séchait la cantine pour pouvoir jouer avec ses amis le midi.

Si j’ai toujours cette impression de frustration de ne pas assez connaitre ces lieux, ce qu’a vécu ces générations je mapercois que finalement à travers les images, je reconnais certains récits. Une trace indélébile…

Pour plus d’infos : Site de la Mairie de Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Commentaires

  • justement, je motive mon homme pour y aller :)

  • Rah! Paris me manque! .___.

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE