Courir après le train, peur de le rater. Aller vite, courir, éviter les gens.
Finir son sac toujours à la dernière minute, partir just in time, pas de place pour l’imprévu.
Pourtant on le prévoit toujours de longue date ce voyage, mais le départ à la dernière minute est inévitable. Les gestes sont machinaux, pas de place pour la réflexion.
« Et si je le ratais », pas de place pour un « et si ».
Comme si finalement, l’adrénaline allait de paire avec le train.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : ,

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE