La vision, en chansons, de notre capitale par les artistes d’aujourd’hui. (article écrit pour Allomusic)

Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, Paris ne laisse pas indifférent. La ville inspire de plus en plus la nouvelle scène française. Voici un florilège des titres que nous offrent certains chanteurs, entre déclaration d’amour et dénonciation de l’agitation perpétuelle.

Ceux qui n’aiment pas Paris :

Si Thomas Dutronc évolue dans la musique depuis son plus jeune âge, c’est tardivement qu’il se met sous les feux des projecteurs en sortant l’album « Comme un manouche sans guitare« , en 2007 ; celui-ci deviendra même Disque d’or. Sur les ondes, retentit alors le single J’aime plus Paris, dans lequel le chanteur dresse les défauts de la capitale : trop de stress, trop de monde, trop de grisaille… Pour tout vous dire, et il ne s’en cache pas, Thomas préférerait vivre sur l’île de beauté : la Corse.

Si Julien Doré s’essaye aujourd’hui au cinéma, il a tout de même marqué la scène musicale. Son premier album, « Ersatz« , a été  salué par la critique. Dans son titre Les Soirées Parisiennes, il critique les jeunes branchés qui se montrent dans les boîtes de nuit à la mode. « Ah ah ah ! Qu’est-ce qu’on se marre à Paris ! », dit-il ironiquement. Quand on lui pose la question de savoir s’il ne cracherait pas un peu dans la soupe, il répond ne pas être du genre à aller au Baron. Julien est surtout content des paroles, écrites par Babx, qui lui permettent de jouer avec les émotions et sa voix.

Ceux qui aiment Paris :

Niçoise d’origine, Rose quitte son métier d’institutrice et écrit son premier album éponyme suite à une rupture. La suite, on la connaît : succès et Disque d’or sont au rendez-vous. C’est lors de sa tournée pour la promo de son deuxième album, « Les Souvenirs sous ma Frange« , qu’elle dévoile une chanson inédite : Jamais Paris ne me Laisse. Dans ce titre, elle narre ses mésaventures avec l’homme qui la quitte une nouvelle fois. Par des jeux de mots sur certains endroits de la capitale, Rose raconte son histoire entre désarroi et amour pour Paris ; elle clame : « Jamais Paris ne me laisse ».

À trente ans, Benoît Dorémus a déjà quatre albums à son actif. Dès son plus jeune âge, l’artiste se destine à être chanteur. Il est remarqué en 2005 par Renaud qui reprend sa chanson Rien à me Mettre. Aujourd’hui, Benoît vient de sortir « 2020 » dans lequel figure le titre Paris. Après avoir longtemps hésité sur la nature de ses sentiments envers Paris, il s’est finalement rendu compte qu’il était beaucoup plus attiré par la capitale quand il y avait un orage. Dans son album précédent, figurait la version instrumentale qu’on vous présente ici. Il a mis deux ans à écrire un texte qui le satisfaisait et a confié lors d’une interview que c’était la première fois qu’il travaillait aussi longtemps sur une chanson.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , , , ,

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE