Je craque autant en voyant Ashton Kutcher jouer les débiles que devant le sourire émail diamant de Natalie Portman. Autant dire que j’avais envie de voir Sex Friends (No Strings Attached en VO) qui réunit les deux acteurs. Le film sortant le 16 Février, jour de mon anniversaire, je me disais que c’était un signe… ou du moins, le présage d’une bonne soirée girly ! Mon programme était donc bien établi… mais c’était sans compter l’invitation de la Wifilles (merci Foley au passage) qui m’a permis de voir le film 8 jours avant tout le monde. La soirée réservait plein de surprises agréables, toutes plus parfaites les unes que les autres. J’avais l’impression d’une soirée pré-anniversaire.
Je m’explique…

Le lieu.

La projection se déroulait dans la même salle qu’une avant première de L’Age d’Homme avec Romain Duris organisée par Myspace en 2007. Tout le monde sait (si vous ne savez pas, cela sera fait ! ) à quel point je porte Myspace dans mon coeur. Une sorte de revival.

Le film.

Première surprise de taille, le réalisateur Ivan Reitman était là pour nous présenter le film. Nous pourrons désormais dire que nous avons vu Ashton et Natalie par procuration, ou plutôt que nous avons rencontré le réalisateur de S.O.S Fantômes, car oui, c’est lui qui se cache derrière ce film cultissime. Il n’avait pas été derrière une caméra depuis 16 ans, se consacrant à la production depuis. Si vous faites attention, dans les premières scènes du film, il y a un réalisateur (à la fin de la scène des cheerleaders) et bien, c’est lui. Car oui, il y a des cheerleaders, ce qui a attiré d’emblée ma sympathie pour le film. Bon ok, vous me direz que je n’étais déjà pas objective… Mais le film en lui même est une vraie comédie sentimentale. On rit, on a envie qu’ils finissent ensemble, on se met à rêver à celui qui nous offrira une mixtape version CD, on est étonné de voir que le méchant dans l’histoire ce n’est pas le mec mais la fille, contrairement à ce que laissait présager le début du film, on s’attache aux personnages, on rit des caricatures, on rêve un peu trop… mais on aime ca !
Bonus pour la présence de Lake Bell qui joue dans How to Make It in America.

La soirée.

La soirée ne s’est pas arrêtée au film… mini-sandwich, cupcakes, cidre rose nous attendaient à la sortie. Parfait pour la gourmande que je suis.Le programme était chargé puisqu’un showcase de la Fiancée a également suivi ! Pour ma part, c’était parfait, j’aime bien la Fiancée, mais il faut avouer que l’exercice n’était pas facile pour eux. On admire souvent les artistes, pour le côté magique de la chose : ils sont sur scène et cela fait rêver. Mais on pense moins aux concerts où il faut faire ses preuves, comme ce soir là, parce que des gens parlent au bar ou jugent de loin, et ne sont pas venus pour vous applaudir initialement. Un grand bravo pour leur performance car ils ont assurés. J’ai pu me trémousser et c’était cool !
Une tombola plus tard, le dernier titre de la soirée retentissait « Noir et Blanc » de Séverin, programmé par la DJette de choc qu’est Bigoudii.

Les ingrédients parfaits pour une soirée réussie. Merci à Wifilles pour cette excellente soirée, presque sur mesure !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

3 Commentaires

  • J’imagine ton sourire en cette fin de soirée qui a du te ravir!!! Bon cadeau en avance!
    Le titre du film en VO est tiré d’une chanson de DM « Freelove » ^^
    Te fais des bisous ma poulette et si on peut se voir lors de ton passage à Lyon.

  • Juste pour info: tu avais *deja* rencontre Natalie Portman par procuration. J’dis ca, j’dis rien.

  • oh bah merde ! pourquoi je ne suis plus dans leurs fichiers ??! ^^’
    la loose, genre Natalie Portman + Severin + lieu cool + toi ! je me mords les doigts !
    Bouh ! :(

    Bisous !!

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE