19 mar, 2011 -

Jamais

Je t’ai dit que c’était fini. J’étais en colère. Et toi, tu n’as pas dit grand chose. Comme toujours.

Pourtant, ce jour là, je n’en savais pas la moitié. Je ne savais pas ce que tu avais fait ce soir de juillet. Ton silence constant, tes secrets sous jasent m’avaient déjà usée et tu ne faisais rien pour me rassurer. Non, car tu n’assumais pas ce que tu ressentais et seul sauver les apparences t’importaient. Ce jour là, je ne savais pas mais, j’ai explosé et enfin dit « c’est fini ».

J’ai raccroché le téléphone, fière, en me dirigeant à la fenêtre, voir ces toits gris, voir ce Paris qui me donne du courage. Puis, la nuit a fait son lit et les espoirs m’ont rattrapée : « il ne peut pas me laisser partir comme ca, il viendra frapper à ma porte pour se faire pardonner. Il viendra. »

Mais, il n’est jamais venu. Et personne ne pourra réparer ou endosser les erreurs qu’il a fait.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Commentaires

  • Au début, tu lui parles. A la fin, tu nous parles.
    Tu souffres peut-être encore mais tu as au moins tourné la page, on dirait.

  • Moi aussi un jour j’ai cru qu’il allait refrapper à ma porte, et s’excusez… j’imaginai meme qu’il viendrait jouer de la guitare sous mes fenetres. Mais ca n’est jamais arrivé

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE