Hier, lorsque je parlais de mes projets divers, en boucle, on m’a demandé quel âge j’avais. “Fonce, c’est le moment” m’a-t-on alors répondu. Et soudain, je me suis souvenue du texte que j’avais écrit après ma rencontre avec Alex Beaupain en mai dernier… Le voici.

A 36 ans, j’aimerais être Alex Beaupain.

Pas littéralement bien sûr. Je m’explique.
Alex Beaupain a sorti son premier album à 30 ans. Il a ensuite eu la carrière qu’on lui connaît. Ce premier opus a servi de base pour le film “Les Chansons d’Amour” de Christophe Honoré. L’auteur compositeur a continué à travailler pour le cinéma et vient de sortir, à 36 ans, son troisième album “Pourquoi Battait Mon Coeur”. Autodidacte, ce qui lui importe avant tout, c’est l’émotion qui se dégage de ses chansons.

Espoir.

On a toujours l’impression qu’une carrière artistique doit commencer tôt, qu’il faut avoir été sur la bonne voie tout de suite et que sinon, il est trop tard. La réussite et l’âge est toute relative. Je suis sûre que si vous demandez a Yoann Lemoine ce qu’il pense de sa carrière de réalisateur de clips, il vous répondra qu’il commence juste a s’établir dans le métier.

Toujours insatisfait. Toujours plus loin.
Tout est une question d’ambition et de point de vue.

Alors voila, certains ont réussis à 28 ans, âge où leur idole n’est plu, tandis que d’autres au même âge ont une carrière bien entamée (Julien Doré, Mélanie Laurent, Nathalie Portman…). Heureusement, il y a ceux dont on parle tardivement médiatiquement (Antoine de Maximy). On a toujours l’impression que tout arrive du jour au lendemain. Illusion. Le cheminement est long. Le meilleur conseil qu’on m’a donné est simplement d’être dans la discipline dans laquelle on a envie de percer. Pratiquer avant de vouloir réussir. Tout s’enchaîne naturellement ensuite. Les rencontres etc. Le réel enjeu est de réaliser ce qu’on aime.

Benoît Dorémus s’écrit des lettres pour 2020. Moi je me demande ce que je deviendrais en 2018 et ce que j’aurai accompli. C’est dur de se projeter. J’aimerais que mes envies d’aujourd’hui ne soient plus dans les tiroirs, mais plutôt exposées à la vue de tous. J’ai déjà commencé un projet. J’espère que les autres suivront. Tout le monde vous le dira. Ce n’est pas penser au but final mais aux petites briques qu’on peut poser chaque jour qui importe. Ces petites victoires. Rencontres. Mots échangés. Tout cela nourrit. Tout cela permet de construire. Petit a petit. Les ruisseaux alimentent les grandes rivières et Rome ne s’est pas fait en un jour.

Alors voilà, en 2018 j’aimerais tenir dans les bras un projet rien qu’à moi. Le compte a rebours est lancé.

C’est dur de laisser le temps passer. De se projeter. Parce qu’on est rattrapé par la vie. La peur du lendemain. Des souvenirs. Il faut pourtant avancer. Car si on ne fait rien aujourd’hui demain n’aura pas lieu :)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 Commentaires

  • Il est drôlement beau ce billet.
    Je me suis écrit une lettre, le jour de mes 24 ans moi, pour 2020. On verra.

  • très beau !!!!

  • Joli billet. On se dit qu’il faut se lancer certes, mais beaucoup de choses nous freinent, c’est certain, et surtout l’éternelle question : « Et si je me trompais ? »

  • @FleurdeMenthe : Si on suit son instinct, ce qui bouillonne au fond de nous mais qui n’a peur de sortir que par la peur. Alors on ne se trompe pas. Et rien n’est irréversible :) Ca coute rien d’essayer ;) Et de changer de voie ensuite.. ou de le faire en parallèle..

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE