Dans une période où les films sont de plus en plus tirés d’histoires vraies ou de livres, il est agréable de voir une création originale, surtout quand celle-ci est orchestrée par Mélanie Laurent. Ce n’est plus un secret pour personne, j’ai eu cette année un grand coup de coeur pour Mélanie Laurent, pour ses chansons très personnelles d’abord et ensuite pour les deux derniers films dans lesquels elle a joué : The Beginners et Et Soudain Tout le Monde me Manque. J’avais hâte de découvrir le film Les Adoptés, qu’elle a réalisé et co-écrit. Chose faite grâce à une avant première.

Je suis ressortie de là sous le choc. Un peu sonnée par les émotions fortes que je venais de vivre. Car oui, Les Adoptés, ce n’est pas tant l’histoire qui importe mais plutôt le condensé de sentiments pêle-mêle qui en ressort. Une histoire d’amour naissante, avec une scène de sexe où l’on suggère (enfin) l’utilisation du préservatif, avec ses doutes, ses moments de confidence, ses déclarations… Et puis survient le coma d »une des protagonistes principales du film. On ressent alors le manque. Des nouveaux liens entre les personnages se créent pour mieux combler l’absence. On accompagne véritablement les personnages dans ce moment douloureux, avec leurs façons différentes de réagir à l’évènement. Je vous rassure, on sourit aussi… Ce film est un concentré de vie, tout simplement, avec ces drames et ces réalités.

Il n’y a pas de petites scènes ou de petits dialogues. Ce sont les moments forts d’une ou plusieurs vies présentés ici, et de quelle façon… La réalisation est sublime. Chaque image pourrait être une photo. La disposition des personnages dans le champ renforce le ressenti. Je pense notamment à ce plan du petit Léo, tout petit dans sa chambre, avec cet énorme papier peint rempli de dinosaures… Les plans sont remarquablement étudiés. Des moments sont imbriqués dans d’autres plus grands, comme des sortes de petits clips. Il y a aussi beaucoup de flous, toujours par souci d’être au plus prêt des émotions… Un style unique et particulier qui interroge parfois, et conquis également. J’avoue avoir envie de revoir le film uniquement pour apprécier l’esthétique une seconde fois… Le film a été filmé à Lyon, on devine les traboules et le Parc de la Tête d’Or. Pourtant, le lieu reste discret. Une volonté de rester dans l’anonyme, pour mettre en valeur ce qui est réellement important.

Voilà… Même si j’ai pu être déstabilisée par certains éléments de l’histoire (cela ne restera pas mon film préféré), l’ensemble m’a plu. Cela restera un film poignant aux images magnifiques.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , , ,

2 Commentaires

  • Un film que j`aimerais beaucoup voir mais qui ne passera certainement pas de sitot en Angleterre (ou je vis)… Merci pour ce beau coup de projecteur, qui donne envie ;o)

  • [...] forcément à l’écran. J’avais donc été voir son premier film en tant que réalisatrice Les Adoptés. Respire est son deuxième film et sort en salle le 12 novembre. J’ai pu le voir en [...]

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE