C’est grâce à la websérie Le Visiteur du Futur que j’ai connu le travail de Quentin Caffier, photographe de mode et publicité.

Pour sa série Digital Heroes, Quentin Caffier s’attaque aux joueurs du jeu vidéo Starcraft 2. Il s’est associé avec le site eGG-one.com, organisateur de tournois entre les meilleurs joueurs français du jeu. La troisième starleague, eOSL Winter ’12, vient d’ailleurs de commencer. Ce jeu stratégique, édité par Blizzard en 2010, affronte deux joueurs lors de parties pouvant durer de 5 à 20 minutes. Le tout se déroule dans un univers de science fiction, avec possibilité de choisir entre trois familles de personnages, aux caractéristiques bien différentes. Il faut savoir que Starcraft 2 est vu comme un véritable sport national en Corée du Sud !
Le site eGG-one.com s’intéresse à l’humain et a la volonté de montrer les joueurs tels qu’ils sont et non comme des stéréotypes geek enfermés derrière leurs PC. C’est dans cet état d’esprit, de médiatisation au grand public, que Quentin Caffier et eGG-one.com ont trouvé un intérêt commun.

Dans cette série, Quentin Caffier détourne les codes de la photo de sportifs et de jeu vidéo. Le résultat est plutôt bluffant. Si on peut avoir l’impression que les photos sont beaucoup retouchées, ce n’est pourtant pas le cas. Quentin a pour volonté de rendre l’effet escompté au maximum dès la prise de vue.

J’ai eu la chance d’assister à un shooting de la série, celui de Thomas Aufresne dit Origine, de la famille des Terran, venu spécialement de Lyon pour l’occasion.

Avant la séance, Quentin prépare le studio avec son assistant et met en place les lumières. Les gélatines de couleurs positionnées devant les flashs permettent de donner la couleur du fond de la photo et les différents reflets.

Le joueur arrivé, Quentin discute avec aisance, de tout et de rien pour le mettre à l’aise. La séance commence. Il lui indique où se mettre et quelle attitude avoir. Au fil des idées, Quentin lui propose différentes choses : une couronne de demi-dieu, une pause de Bouddha, des bras multiples. Entre chaque pose, Quentin vérifie le résultat directement sur ordinateur portable. Le logiciel Capture One traduit instantanément le format RAW.

La fumée est diffusée pendant la prise de vue. Quentin rajoute une gélatine orange pour faire ressortir les cheveux roux d’Origine. Pour les bras multiples, après un essai avec ceux d’une autre personne, il prend finalement le parti de faire trois photos différentes qu’il transformera en une seule sous Photoshop.

Et voici la photo finale. Pas mal, hein ?
L’intégralité de la série Digital Heroes est accessible sur son site quentincaffier.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 Commentaires

  • Super article ;)

    Je me demandais justement si y avais eu des photos de tournage pour les series de Quentin ;)

    Niquel :)

  • Il aurait pu se passer de photoshop sur certains points.. Manque de technique photo je trouve..

  • Oooh mais c’est mon quentin, très bonne article !
    Charly (l’assistant :p))

  • Etant donné qu’il n’y a presque pas de photoshop sur les images, je ne suis pas sur de comprendre la remarque de Thomas. Mais je serais ravi que ce dernier m’apprenne la technique photo, il à l’air de savoir de quoi il parle…

  • Mon petit Thomas, connaissant les compétences de Quentin, tu me fais doucement rigoler… Heureusement la pratique de la photo mise en scène à évolué et l’on peut selon notre préférence bosser à la prise de vue ou en post-prod

  • Super article ! Tu as beaucoup de chance d’avoir pu assister à ça! J’ai découvert Quentin Caffier lors de son intervention sur le stand Canon, le vendredi 9 nov au Salon de La Photo (et donc découvert cette série par la même occasion), et je suis tout simplement fan de son travail!

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Parisienne d’adoption. Passionnée par la photo, le web et les jeunes talents, je partage avec vous mes découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Instagram

Archives

CE QUE J’ECOUTE