Voyager est aussi synonyme de découvertes culinaires. J’aime repérer les spécialités locales avant même d’avoir mis les pieds dans le pays ou dans la ville et faire la liste de tout ce que j’ai envie de goûter ! Ainsi, j’avais prévu de goûter les pâtes sauce cacio e pepe, les cafés « corettos » , le vin blanc Frascati et les artichauts à « la romana ».

En Italie, la carte se distingue  entre les entrées, les pâtes, les plats (poissons/viandes) et les desserts. Il faut savoir que les Italiens terminent plus facilement leur repas par un fruit ou du fromage qu’un dessert.
Si vous vivez un peu en décalé, comme nous ces quelques jours, faites attention : les restaurants ne servent pas à tout heure ! Certains les restaurants n’assurent en effet pas le service l’après-midi. Renseignez vous si vous pouvez avant d’y aller, cela vous évitera quelques surprises.

Mama – via Sforza Pallavicini 19-21 (ouvert tous les jours de 8h à minuit)

Ce restaurant n’a rien de l’italien traditionnel dans la déco qui est plutôt moderne, mais les plats sont délicieux !
En entrée, je n’ai pas pu résisté à la Mozarella Di Buffala accompagné de jambon cru.
En plat, j’ai voulu goûter les Cacio e pepe (fromage de brebis et poivre) : simple et très bon sur cette sorte de pâte un peu épaisse.
J’ai terminé le repas avec un café correto, à savoir « corrigé » d’un soupçon de liqueur. Moi qui ne suis pas toujours toujours fan de café, j’ai bien aimé cette version. Vous aurez le choix entre de la Sambuca, de la région, à base d’anis, ou de la Grappa.

La Boccaccia – via Santa Dorotea, 2 ( ouvert tous les jours)

Cette petite pizzeria à la coupe (« Al Taglio ») dans le quartier de Trastevere fût idéale pour notre déjeuner tardif. Ils servent à tout heure de l’après-midi et l’endroit étant petit, il vaut mieux y aller en horaires décalées si vous souhaitez y trouver une petite place assise.
Le choix est grand et vous pourrez goûter les pizza bianca (uniquement de la pâte relevée d’un filet d’huile d’olive, de sel et d’herbes) . Les pizza sont délicieuses et le tout n’est pas trop cher. Les prix sont au kilo et sans se priver avec une boisson, on s’en est tiré pour 16 euros chacun.

En attendant, pour les parisiens qui souhaitent de découvrir le concept, je vous conseille Al Taglio.

Pâtisserie sans nom (Innocenti) – via della Luce 21a (ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 20h et le dimanche de 9h30 à 14h)

Toujours dans le quartier  Trastevere, vous trouverez cette pâtisserie de gâteaux secs et autres. Un endroit chaleureux et familial. Je vous conseille surtout les gâteaux à la noisette !

 NickNoWego Cafe – via della paglia 6/7

On s’est posé un peu plus loin dans un café pour manger nos petits gâteaux. Un café moderne mais qui nous a permis de nous poser un peu à tarif correct, car il faut savoir qu’en Italie, si vous prenez votre café assis, cela est plus cher que si vous le prenez  au comptoir. Essayez donc de repérer le prix annoncé en salle avant de vous asseoir.

Vin Allegro – piazza G.T. Arquati, 114 ( ouvert tous les jours de midi à 2h)

Je voulais à tout prix faire un Enoteche (bar à vins) ! Un doux endroit pour grignoter et boire du Frascati. L’ambiance est cosy, on s’y sent bien. J’avais un peu l’impression d’être comme à la maison, mais avec la douce sensation d’être en voyage.

Osteria La Quercia – Piazza della Quercia, 23

Un restaurant familial prêt de la place Farnese, à l’écart de l’agitation touristique. Les artichauts à la Romana étaient tout simplement divins : fondants à souhait. Nous avons pris du vin blanc « de la maison », pas cher du tout. Le seul bémol, c’est que les gestionnaires étaient débordés à la fin et qu’on est parti sans prendre dessert ni café.

Je ne vous ai pas parlé des glaciers, autre incontournable de l’Italie. J’ai été déçue par Giolitti, le plus connu : accueil à revoir, glaces bonnes mais sans plus. J’ai craquée complètement pour San Crispino (Via della Panetteria, 42) près de la fontaine de Trévi et j’aimerais beaucoup goûter Old Bridge la prochaine fois prêt du Vatican (vialedei bastioni di michelangelo 5).

Dernier endroit pour les gourmands : l’épicerie Castroni où vous pourrez trouver d’excellents produits italiens mais aussi du monde entier. Vous pourrez même déguster un café au comptoir ! Il y a plusieurs magasins dans Rome.

Et vous, vous avez des bonnes adresses à recommander ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 Commentaire

  • Tu n’as pas tenté les tripes à la romaine? Je n’ai pas osé quand j’y suis allé et je regrette un peu même si je ne suis vraiment pas fan des tripes.

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE