Depuis que j’habite à Paris, je découvre pleins de nouvelles saveurs. Avant même d’aller au Japon, j’avais déjà goûté aux gyozas, ramen, sobas… Car oui, la cuisine japonaise ne se réduit pas seulement aux célèbres sushis.
Il y a quelques temps, je suis tombée sur le livre : « Le Guide du Japon à Paris ». Ce livre, qui recueille 150 adresses, m’a donné envie de tester de nouvelles adresses. En attendant, je voulais partager avec vous mes coups de coeurs, non extraits du livre donc. Vous avez sans doute déjà vu certaines photos sur Instagram, mais je voulais détailler un peu mieux ces bonnes adresses. J’espère que ce post vous plaira et n’hésitez pas également à partager les vôtres !

guide du japon à paris

Côté gourmandises : 

J’ai découvert l’Izakya au Japon, l’équivalent du bar à tapas espagnol où l’on peut boire un verre entre potes tout en grignotant des petits mets à partager. Je suis vraiment contente car j’ai réussi à retrouver l’équivalent à Paris : l’Izakaya Taishoken - 11 rue Saint-Anne - , à des prix très raisonnables, même si l’ambiance est un peu différente. On peut goûter plein de plats, dont ici de l’okonomiyaki (une sorte d’omelette japonaise avec un assaisonnement sucré et de la mayonnaise), des édamamés (haricots de soja) et en boisson de l’Umeshu soda (liqueur de prune coupée à l’eau gazeuse). Un délice ! En dessert, je n’ai bien sûr pas pu résister à une glace au thé vert.

J’ai goûté au Japon les huîtres panées, une saveur inédite dont je garde un bon souvenir. J’ai lu que le restaurant Miyoshi – 11 rue Danielle Casanova – en servait de mi-novembre à mi-février. Je serai bien curieuse d’aller voir ça.   

okonomyyaki edamame

glace au thé vert

Chez Happei Tei , - 64 rue Saint Anne - on retrouve un peu plus l’ambiance japonaise au niveau de la déco. Ils servent d’excellentes okonomiyakis. A savoir qu’elles sont un peu plus chères que chez Aki. Si vous y allez je vous conseille de tester le chocolat au matcha maison : une tuerie ! Vraiment bon et fondant.

L’incontournable Toraya - 10 rue St florentin - pour un thé comme au Japon. Le matcha est mousseux comme il se doit. Je n’ai toujours pas la technique pour le faire à la maison, ni les tasses adéquates (les chawan) qui sont assez onéreuses (minimum 30 à 40 euros la tasse).
Toraya propose plein de petites pâtisseries japonaises différentes, principalement à base de farine de riz, azuki rouge… C’est assez petit et on les déguste avec une cuillère en bois.  Tout est dans la minutie et le respect de la nourriture, un vrai instant zen.

Pour ceux qui s’intéresse au wagashi (les pâtisseries japonaises donc), l’atelier Sous les Cerisiers donne des cours (100 euros pour 3 heures). J’avoue que cela m’intrigue, est-ce que quelqu’un a déjà testé ?   

matcha wagashi

On change de registre avec Nanashi - 31 rue du Paradis. C’est inspiré des bentos japonais, mais cuisiné à la française. Le cadre est boisé, très bobo. On s’y sent bien et les mélanges de saveurs sont très bons et raffinés. Et il y a même de la bionade (limonade fermenté naturellement) devenu ma nouvelle boisson fétiche. Ici, j’avais pris un cabillaud à la crème d’amande. J’ai l’eau à la bouche rien que d’y repenser.

Prenez leurs desserts les yeux fermés. J’ai l’impression que tout est maison et c’est savoureux. Ici j’avais pris un cheesecake au thé matcha (on ne se refait pas..). Il était très crémeux et dense, peut être pas le meilleur que j’ai mangé, mais bon. Ils ont plein d’autres desserts : pecan pie, carrot cake, panna cotta sésame noir…

Le seul bémol de Nanashi, c’est le prix. Environ 26 euros pour un menu complet le soir boisson, plat et dessert. On n’y va donc pas tous les jours mais c’est une bonne alternative aux brasseries parisiennes par son originalité et qualité.

bento

cheesecake matcha

Pour un cadeau original, je vous propose les macarons de la pâtisserie Sadaharu AOKI – 40 boulevard Haussman chez Lafayette Gourmet -. Vous ne serez pas déçu par les parfums : umé (prune salé), yuzu (agrume japonais), wasabi, genmaicha, matcha, sésame noir, earl grey. Il y a aussi des parfums plus traditionnels comme la violette, le caramel salé, la framboise…

Si vous appréciez les gâteaux à la françaises avec des ingrédients japonais, je vous recommande également d’aller faire un tour chez Aki Boulanger – 16 rue Saint-Anne.

macarons aux goûts du japon

Super heureuse d’avoir trouvé le sirop de Monin au Matcha chez Lafayette Gourmet. Je dois vous dire quand même qu’avec de l’eau, c’est pas extra, mais idéal pour faire des Bubble Tea maison. A tester donc la recette du Bubble Matcha Tea de Mademoiselle Thé.

siropt monin au matcha

Les célèbres cookies Laura Todd sont à tomber bien qu’un poil cher (environ 5 euros les 2 cookies). Ils ont l’excellente idée d’en faire au matcha avec des pépites de chocolat blanc et chocolat noir. Pour avoir goûter les deux, j’ai une préférence pour ceux au chocolat blanc car le noir cannibalise le goût du thé vert. Vous pouvez également essayer de les faire maison, grâce à cette recette en vidéo, en en rajoutant 2 à 3 cuillères à café de Matcha Pâtissier (disponible au Palais des thés par exemple).

Question thé, j’ai un coup de coeur pour le Kukicha du Palais des thés. Un vrai thé vert léger et désaltérant idéal à tout moment de la journée.

cookies au matcha

Dans le magasin à côté de la crêperie Breizh Café - 109 rue Vieille du Temple – (que je vous recommande vivement, ça déchire tout mais il vaut mieux réserver), il y avait un petit pot de gelée de thé vert matcha. J’étais intriguée, mais comme cela contenait beaucoup de pommes, j’avais peur d’être déçue et je n’ai pas goûté.

Je voulais surtout en profiter pour vous dire qu’à Breizh Café (le restaurant existe également à Tokyo, ceci explique cela), ils ont une crêpe au kiromitsu (sirop de sucre japonais) et glace au thé vert. J’ai dû résister car l’appel du caramel au beurre salé au gingembre a été plus fort. Mais la prochaine fois, je teste !

gelée de thé vert matcha

Côté shopping :

J’aime beaucoup la boutique Krea 99 - 83 rue Dunkerque – qui propose plein d’articles de déco, vaiselles et bijoux. Ce n’est pas donné, mais idéal pour un cadeau. J’aime beaucoup y flâner de temps à autre.

Il y aussi la librairie Junku - 18 rue des Pyramides. Pas tant pour ses livres japonais mais pour le côté papeterie où tout est super mignon !

Enfin, plein de motifs japonais et d’idées créatives se cachent dans la boutique d’Adeline Klam - 54 Boulevard Richard Lenoir - ,  si vous voulez en savoir plus Griottes l’a interviewé. Seuke boutique que je n’ai pas encore testé, je crois qu’il va être urgent d’y faire un tour !

Pour se promener :

Le jardin Albert Kahn - à Boulogne-Billancourt – aux influences japonaises, à découvrir à chaque saison pour ses cerisiers en fleurs ou couleurs automnales. Je me souviens avoir visité le Japanese Tea Garden au Golden Gate Park à San Francisco et j’en garde un bon souvenir. J’en profite pour vous présenter  un sténopé d’Annick Marrousy dont j’aime beaucoup la série photos sur le thème « De la campagne au Jardin ».

jardin albert kahn en sténopée

Enfin, si vous avez envie d’exotisme, je vous invite à faire un tour du côté de la Pagode - 57 bis rue de Babylone - , la salle « japonaise » du cinéma est magnifique et les jardins nous donnent l’impression d’être ailleurs. Un vrai dépaysement en plein Paris.

la pagode jardins

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 Commentaires

  • Je ne connaissais pas ce livre et les lieux dont tu parle sont plutôt intrigant, je note ca pour mon prochain séjour dans la capitale !!

  • J’ai regardé ce livre, fort plaisant, mais ne l’ai pas acheté car j’avoue, sans fausse modestie, que je connaissais la plupart des adresses dans les domaines qui m’intéressent, passionnée de Japon que je suis ;-)

  • Et mes adresses, tu les connaissais aussi ?

  • Toraya, Nanashi, Happatei, Junku, Albert Khan, Aki, Aoki, etc.etc. : voir éventuellement sur mon blog ce qui touche au Japon (restaurants, cuisine…), c’est une passion !

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE