Lors de mon séjour au Japon, j’ai pu en découvrir un peu plus sur les us et coutumes de ce pays aussi touchant que loufoque. Le Japon m’étonne autant qu’il m’émerveille. Je pense qu’il faut être être né là bas pour comprendre toutes les nuances de leurs codes et habitudes.

1. Le respect envers autrui

Le Japon est bien connu pour être un pays sûr et respectueux. Peu de chance pour qu’on vous vole lors de votre séjour là-bas. Les japonais sont très respectueux envers autrui. Ainsi, lorsqu’ils sont malades, ils mettent un masque de papier pour ne pas contaminer les autres.  Cela surprend un peu au début mais au bout de quelques jours, on ne fait plus attention…

masque

On ne peut pas faire un pas dans les rues sans tomber nez à nez avec des dessins un peu kawaï, qu’ils s’agissent de mascottes rigolotes ou d’instructions civiques. Plus facile de faire passer un message avec un dessin tout mignon, non ?

dessin

dessin

plaque pompiers

Aucun rapport, mais dans le genre mignonnerie,j j’ai eu un coup de coeur pour les musiques de la Yamanote Line (une ligne du métro à Tokyo) avec une mention spéciale pour l’arrêt Takadanobaba, qui n’est autre que le générique de Astro le Petit Robot.

 2. Le respect envers la nourriture

C’est impressionnant de voir à quel point les japonais sont respectueux envers la nourriture. Nous avions prévu de manger des sushis chez une amie japonaise. Son copain français a voulu nous offrir l’apéro et elle nous a confié que là bas « ils ne mangent pas avant de manger ». Il faut dire qu’on mange d’abord pour rassasier sa faim, dans le respect, avant tout pour se nourrir.

A contrario des Etats-Unis où tout est en grande quantité dans des emballages énormes. Là-bas, tout est petit. Dans un paquet, il y a même des sous-emballages. On ne gâche rien. Je dois dire que j’aime beaucoup cette façon de penser. On n’a pas envie de manger de manière gloutonne, c’est beaucoup plus sain. Par contre, du côté de l’écologie et des emballages, c’est peut-être un peu moins bien, je vous l’accorde.

sushi

Question gourmandise au Japon, je n’étais pas en reste puisqu’en tant qu’amoureuse et inconditionnelle du thé vert, j’ai pu goûter aux merveilles occidentales revisitées : Kit Kat, Frappucino, Macaron, Haagen-Dasz, tout y passe.

starbucks frappucino thé vert

kit kat thé vert

glace italienne au thé vert

Par contre, les vrais pâtisseries japonaises ne sont pas très sucrées. A Kyoto, il y a plein de stand qui vendent ces petites boules de pâte de riz, appelée dango, avec divers assaisonnements. En vrai, cela n’a pas beaucoup de goût. J’avais un peu peur de la texture comme je n’aime pas les mochis. Mais j’ai finalement était plutôt conquise. On a tenu à tout prix à goûter à ceux au caramel. Mmmh ! Du moins, c’est ce qu’on pensait. Qu’elle n’a pas été ma surprise en goûtant et en constatant qu’il s’agissait en fait de sirop de soja sucré !

dango

 stand à kyoto

dango avec soja

dango façon pomme d'amour

3 – Religions et traditions

Je ne suis pas très bien placée pour parler de cet aspect puisque je connais très mal les croyances des japonais. En tout cas, j’ai été frappée par les temples. Je pensais qu’une fois qu’on en avait vu un, on les avait tous vus. Que nenni. J’ai ressenti une telle sérénité là-bas et c’est magnifique. Il n’y en a pas un pareil. Je trouvais ça fabuleux d’observer les gestes des gens. Je n’avais qu’une envie : faire pareil. J’ai d’ailleurs posé un voeu à Tokyo. Un peu comme dans Lost In Translation. J’en ai eu les larmes aux yeux. Donc ça, c’est les petits panneaux en bois sur lesquels on peut écrire. Les petits papiers blancs, c’est des prédictions. Si celle-ci est négative, il faut l’accrocher pour conjurer le sort. On peut également acheter des amulettes. Il y en a pour tout : la réussite, la santé, la sécurité en voiture, le bonheur. J’en ai offert à mes proches. Il parait qu’ils sont « valables » un an et qu’ensuite il faut les ramener au temple pour les faire brûler. Toutes ces traditions me fascinent.

poser un voeu

amulettes

voeux

 amulette accrochée à un sac

pagode

La dernière chose qui a croisé ma route sont les Daruma, ces petites figures aux yeux vides. Il faut faire un voeu et colorier le premier oeil. Une fois que le voeu s’est réalisé, il faut colorier le deuxième oeil. Je n’ai toujours pas colorié un seul oeil du mien depuis mon retour. Tout cela me paraît bien trop précieux et officiel. C’était beaucoup plus facile avec un bracelet brésilien !

daruma

4 – La propreté

On m’avait prévenu : il faut pouvoir mettre des chaussures qui s’enlèvent et se remettent car au Japon, on se déchausse souvent. Au final, cela ne m’a pas été beaucoup utile. C’est surtout vrai dans les habitations, où les pantoufles de maison, mais aussi de toilettes sont de rigueur. Le cas se présentent aussi dans une cabine d’essayage et dans certains restaurants traditionnels.

pantoufles

Aaaah les toilettes… On connait assez bien ici les toilettes électroniques. Il faut dire que c’est plutôt sain finalement de pouvoir se laver après avoir fait sa petite affaire. Ce qui m’a fait rire également c’est le bouton « musique » qui diffusait un son de chasse d’eau, destiné à couvrir certains bruits gênants. Décidément, les japonais pensent à tout !
A noter que pour les femmes, il existe deux sortes de toilettes : les « japanese style« , sorte de toilettes turques revisitées, très très basses et les « western style« , les fameux toilettes électroniques donc.

toilettes japonaises

Il pleut souvent au Japon. Les grands parapluies transparents sont d’ailleurs célèbres. En plus d’être esthétiques, ils sont pratiques. C’est plus facile d’avancer dans la rue quand on voit où l’on marche ! On en trouve partout pour pas très cher : de 2 à 5 euros.
Pour ne pas mouiller l’intérieur des magasins, il existe un système sans faille : des pochettes plastiques. Vous pouvez mettre votre parapluie dedans de manière manuelle ou même automatique ! Ces systèmes nous amusaient beaucoup, ils sont super pratiques. On appelait ça les « préservatifs à parapluie ». Sinon il existe aussi la méthode classique : poser son parapluie devant le magasin et le récupérer en sortant (ou récupérer celui de son voisin, comme ils sont tous pareils… Enfin pas pour la sentimentale que je suis !)
Il y a même des endroits dédiés pour le poser dans les toilettes. Combo !

tokyo

parapluie

pochette pour parapluie

parapluie

Si vous prenez le Shinkensen, vous verrez ces dames en rose attendre l’arrivée du train pour se précipiter pour faire le ménage à l’intérieur.

shikensen

5 – Le rapport au corps

Beaucoup de notions sont inversées là bas. Ce n’est pas montré ses jambes, raz la fouffe, qui offusque mais plutôt de montrer le haut de son corps. Ainsi, vous ne trouverez pas de décolleté là bas, ni de manches courtes, même quand il fait chaud. Non, on laisse plutôt place aux chaussettes hautes.

chaussettes hautes
 chaussettes hautes

Si on recourt ici aux autobronzants et aux UV pour avoir un teint halé, la mode est plutôt à la peau blanchâtre au Japon, comme au temps des rois. Du coup, de nouveaux produits de beauté voit le jour, ainsi que l’utilisation intensives d’ombrelles dès qu’il y a un rayon de soleil.

ombrelle

whitening repair

ombrelle

ombrelle

ombrelle

Voilà, j’espère que ce petit aperçu vous a plu, vous a rappelé des souvenirs ou vous a donné envie de découvrir le Japon. Et vous, qu’est ce que vous trouvez le plus surprenant dans la culture japonaise ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

12 Commentaires

  • Que de jolis souvenirs. Le plus surprenant pour ma part c’est le nombre de mercis par jour.
    L’extrème propreté partout. Et les sièges du Shinkansen qui sont remis dans le sens de la marche.
    Ma poupée Daruma n’a toujours qu’un oeil.

  • Que de souvenirs <3

    Ce qui m'a le plus frappé, c'est l'extrême précision des horaires des trains japonais. On avait une correspondance de 7 minutes et ça c'est passé parfaitement. On a même eu le temps de prendre une boisson au distributeur sur le quai !
    Les distributeurs partout, c'est aussi quelque chose que j'ai adoré, et qui me manque en France.

  • Rhaaaaa toutes tes photos me donnent envie de repartir au Japon… ^_^
    Tout ce que tu dis est très vrai, je veux dire, dès le 1er jour à Tokyo, on remarque toutes ces petites choses… Le coup de la musique « chasse d’eau » aux WC m’avait fait beaucoup rire aussi :-)
    Moi j’ai adoré !

  • J’ai adoré ce petit tour…et ça ne fait que confirmer mon souhait d’y aller.

  • Merci pour ce bel article, ça donne bien envie d’y aller ! C’est clair que les Japonais peuvent paraître un peu foufous parfois, mais on a bien à apprendre d’eux dans pas mal de domaines !

  • Tes photos sont vraiment top.
    Ça donne quoi le kit-kat au thé vert ? ;)

  • J’ai adoré ton article! Le mélange de loufoquerie, de respect, et de petits détails kawai rend le Japon vraiment unique! C’est une culture qui m’attire depuis des années (j’ai même fait un peu de japonais quand j’étais à la fac, j’ai quasiment tout oublié mais je sais encore à peu près lire l’alphabet hiragana).
    Ton article donne très envie de prendre un vol pour le Japon! :-D

  • Ton billet est génial, j’adore découvrir des traditions et habitudes de vie différentes :) ça me donne très envie de voyager au Japon!! Tu as réussi ton challenge avec moi :)

  • Ton article est tout simplement génial et très bien illustré par les photos.
    Cela me donne tellement envie d’y aller, encore plus qu’avant.
    J’ai vraiment envie de goûter les kitkat au matcha d’ailleurs :p

  • Bravo pour les magnifiques photos qui nous plongent dans l’univers du Japon !
    Je me suis rendue un mois au Japon et j’ai trouvé surprenant le fait qu’il soit interdit de fumer dans la rue (il y a des espaces réservés) mais qu’il soit autorisé de fumer dans les restaurants et bars.

  • Excellent article ! J’étais à Tokyo en Novembre dernier et je peux confirmer tout ce que tu viens de citer dans l’article. Le Japon c’est tout simplement énorme (dans les deux sens du terme). Il y a tellement de quartier à voir et à faire qu’il faut être bien organisé pour pouvoir tous faire. J’ai profité de mes vacances à Tokyo pour aller voir le mont Fuji (splendide) par contre il faut y aller un jour de soleil.

    A la gare de shibuya j’étais émue de voir la statue du chien « Hachikō » ! L’histoire vraie d’un chien fidèle à son maitre. Que du bonheur ton article, merci !

  • coucou je suis une acros au japon je connais beaucoup de chose mais je n’y suis jamais aller et la franchement sa ma donner envie et en plus il y avait des chose que je ne savait absolument pas rien a dire

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE