Jeanne Cherhal

A l’occasion de la sortie du nouvel album « Histoires de J. » de Jeanne Cherhal ce lundi 10 mars, j’ai été conviée à une masterclass dans une ambiance intimiste. Quelques blogueurs, une ancienne élève du conservatoire, nous voilà réunis dans un studio d’enregistrement pour écouter Jeanne parler de la genèse de cet album, nous jouer quelques morceaux et nous apprendre quelques notes de piano.

Jeanne Cherhal m'apprend quelques notes au piano

Certains d’entre nous avaient déjà écouté l’album, nous avons donc pu échanger nos ressentis. J’ai été frappée par la poésie des textes, la force des mélodies, la douceur de sa voix et son engagement sur les deux chansons Quand c’est Non c’est Non et Noxolo, qui se suivent volontairement. Il est important pour elle de s’exprimer sur ces sujets féministes. Elle l’avait d’ailleurs déjà fait par le passé, de manière plus ludique et uniquement sur internet, à diverses occasions comme la parodie de la chanson Aurélie de Colonel Reyel. Si Jeanne Cherhal préfère s’exprimer uniquement en musique, elle n’en est pas moins engagée.

Pour Quand c’est Non c’est Non, elle a voulu des choeurs féminins pour accompagner en force son propos. Elle a demandé aux autres artistes avec qui elle constitue le groupe les Françoises, à savoir Olivia Ruiz, Camille, Emily Loizeau, Rosemary de Moriarty et La Grande Sophie.

Noxolo est l’histoire d’une jeune sud africaine, tuée au détour d’une rue à cause de son homosexualité, à qui elle a voulu rendre hommage. La chanson est très touchante, parle d’une simple histoire d’amour pour finalement ralentir et tourner au drame.

Le début de l’album est surprenant par sa longue introduction instrumentale sur J’ai Faim. Le piano est sous les projecteurs dans cet album, Jeanne Cherhal a voulu un retour aux sources et une tonalité seventies. Les textes narrent les états amoureux : le désir, les difficultés des relations, ceux qui fuient, ceux qui restent malgré notre mauvais caractère, la séparation, ceux qui restent debout face à l’adversité et l’attente d’un enfant. Mon coup de coeur va à Comme Je t’attends, même si je pensais au départ qu’il s’agissait de l’attente de l’amour, ce titre n’en est pas moins beau et pourrait résonner comme une berceuse.

C’est finalement sur l’Oreille Coupée que j’ai pianoté quelques notes noires au côté de Jeanne, sous son regard pédagogique. Un joli moment à quatre mains qui a ravivé quelques souvenirs, des cours de piano quand j’étais plus jeune car je n’en joue plus depuis.

Ally avec Jeanne Cherhal au piano

La soirée s’est terminée en musique et sur quelques confidences. On a ainsi appris que ces coups de coeur musicaux du moment sont : ma chouchoute Christine and the Queens, London Grammar, Minimalist Dream House et bien sûr Vincent Delerm. Blog oblige, je lui ai demandé si elle en lisait : elle suit Ovidie, une ancienne actrice porno résolument féministe.

Un bien joli moment passé et pour lequel je remercie la Maison Barclay de m’avoir invitée. J’espère que cela vous aura donné envie d’écouter l’album. Il est déjà en écoute sur France Inter pour les plus curieux.

Jeanne Cherhal

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : , , , , ,

3 Commentaires

  • On aurait aimé en voir / entendre plus sur ces notes joués à quatre mains.

  • @spry : J’aime bien l’idée que ça reste un souvenir unique. Il y avait de toute façon quelques fausses notes malgré ma concentration intense :)

  • Quelle chouette idée une master class ! Je t’envie pour ce joli moment ! Merci pour la chanson, que je découvre

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE