Ambiance intimiste et endroit de choix pour ce concert privé de The Rodeo hier soir au Silencio. Je la suis depuis longtemps – souvenir du concert au Café de la Danse en 2010 – avec sa voix suave et ses rythmes folk, mais je trouve que son nouvel album se distingue de ses précédents. La Musica del Diavolo est pop, avec des mélodies et textes forts, avec un brin de vintage américain et mystique. Je me souviens d’une interview où elle me disait qu’elle aimait sortir ses chansons, régulièrement, même sous forme d’EP. Ainsi en seulement quelques mois, elle a sorti un EP Tale of Woe, avec l’excellent titre français Le fantôme de tes pas, et cet album.

J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver The Rodeo sur scène dans une robe à rayures, un peu vintage, les cheveux légèrement ondulés, entourée de quatre musiciens. Les morceaux ont pris vie un peu différemment sur scène, les guitares présentes, les choeurs des musiciens, clavier pop, notamment sur Please Don’t Know at My Door. Le vieux single On The Radio a été ré-arrangé, j’ai beaucoup aimé cette version. Guitare posée pour Egyptian Doll, The Rodeo a effectué quelques jolis mouvements pour mimer kiss et weist. C’est déjà la fin, les uns après les autres, les musiciens quittent la scène, The Rodeo en premier et le batteur en dernier.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger... Tags : ,

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE