Paris était encore divisé en deux hier soir. Pendant que certains étaient avec le cast de Orange Is The New Black, j’étais au Trianon pour voir Vianney. J’avais déjà raté le Café de la Danse, alors hors de question de manquer ce nouveau rendez-vous.

L’impatience est palpable quand Alma Forrer entame la première partie. Elle s’excuse presque de ne pas être Vianney en rentrant sur scène.  Le public lui réserve tout de même un accueil chaleureux. Petite robe blanche, un peu timide mais avec douceur et assurance. On découvre ses titres Bobby, Où tu me mènes… J’ai l’impression de ne pas la connaître, mais c’est avant de me souvenir du doux titre Peut-être que nous serions heureux en duo avec Baptiste W. Hamon.

J’ai un coup de coeur pour la chanson Blanche, dont je n’arrive pour l’instant pas à retrouver trace sur le net avec ce refrain qui m’a touché : “Viendras-tu ce soir voir les jeunes filles dansées ? Qui se déhanchent pour mieux être aimées.” (Pardon d’avance pour les possibles erreurs dans ces paroles)

Elle finit son set par une reprise de Steve Earle, Goodbye, qu’elle a vu joué au Trianon. Haute symbolique pour cette artiste qui voulait payer sa place pour venir voir Vianney, et qui finalement s’est retrouvée sur scène.

Dès les premières minutes de scène de Vianney, l’ambiance est au rendez-vous. Habituée des jeunes talents, j’avoue ne pas être habituée à un public aussi chaleureux, alors ça fait chaud au coeur de voir un artiste ainsi reconnu. Vianney est seul sur scène, débordant d’énergie. On a presque peine à croire qu’il s’agit du même Vianney attentionné en interview. Les chansons s’enchaînent avec rythme et le public chantent toujours autant. On a ainsi pu reprendre Labello et Je te déteste tous en chœur. J’avoue avoir eu des frissons sur D E T E S T E. Ça fait longtemps que je n’avais pas eu cette sensation. Voir transposer le chant à tue tête qu’on a chez soi à une salle complète.

Les chansons dynamiques laissent place à la séquence émotion. Vianney nous fait le cadeau de chanter une chanson inédite au piano. « C’est la première et dernière fois que je la jouerai. » L’histoire nous le dira. « Je m’en veux » « Je suis incapable d’aimer« .

Les ballons volent et donnent des airs de fête à ce Trianon. Les “pas là” retentissent quand Vianney part en coulisses avant le rappel. Puis une surprise de taille, Big Flo et Oli interprètent leur titre Aujourd’hui avec Vianney. « Aujourd’hui, j’essaye de croire que demain sera parfait. » « La réussite c’est la fierté dans les yeux de les gens que l’on aime. »

Un concert tellement plein d’énergie et d’émotions, qu’on n’a pas envie que cela s’arrête. Vianney avoue qu’il fait le fier mais que quand même, c’est une date importante pour lui. Il jette des regards pour profiter des derniers instants. Il chante Veronica, nouveau single, une deuxième fois pour clôturer le spectacle. Puis il quitte la scène, alors que le public continue de chanter « Veronica ». Une belle date dont on se souviendra longtemps.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE