© UGC Distribution

Oui, je ne vais pas vous le cacher, vous me connaissez, ce qui m’a d’abord amené à voir ce film, c’est la présence de Mélanie Laurent au casting. Boomerang est l’adaptation par François Favrat du livre de Tatiana de Rosnay. J’ai découvert une intrigue haletante et des thématiques profondes : la communication au sein de la famille, la tolérance, la construction de soi. Une bonne surprise que j’ai pu voir en avant-première. Boomerang sort ce mercredi en salle.

Antoine, interprété par Laurent Laffite sent qu’on ne lui a pas tout dit sur le décès de sa mère, il y a trente ans, alors qu’il était agé de dix ans. Son intuition se confirme lorsqu’il va sur l’île de Noirmoutiers avec sa soeur, jouée par Mélanie Laurent, et que des souvenirs remontent. Mais pas facile d’investiguer lorsqu’il est confronté aux déni et silence de sa famille. Est-ce que son esprit lui joue des tours ou doit-il faire confiance à son intuition ?

Voilà le point de départ du film. On découvre un Antoine au point mort dans sa vie : il vient de se séparer de sa femme qui l’encourage à résoudre ses problèmes, il ne sait pas trop comment parler à ses filles, son psy le pousse à se confronter à son père et il devient tellement obsédé par cette quête de vérité, qu’il néglige son travail.

L’histoire d’Antoine, c’est un peu la nôtre, celui d’un homme qui se confronte à lui-même et qui s’affirme face à une famille où les non-dits et les sujets tabous règnent. Le film navigue entre une enquête dont on a très envie de savoir la suite et les rapports d’Antoine à son entourage. C’est tellement dense, les hasards bien trouvés, les personnages bien ficelés, les détails bien amenés qu’on se laisse vraiment prendre au jeu et qu’on a du mal à croire que le film dure seulement 1h41.

On suit l’évolution du personnage, ses doutes, les relations qu’il a avec chaque personnage. Comment cette enquête le mène à faire la rencontre d’une femme, dont la réplique est donnée par Audrey Dana, comme si sa défunte de mère avait tout orchestré. Cette femme le poussera dans ses retranchements et à suivre son instinct.

C’est difficile de vous parler de ce film sans vous dévoiler toute l’histoire. Mais au delà du divertissement, il s’agit bien du reflet de l’affirmation de soi, de ce qu’on est prêt à accepter ou non face à sa famille, de se confronter à ses vieux démons, d’ouvrir la communication quand elle est possible et de dialoguer avec son entourage. Communication et tolérance sont les messages sous-jacents de ce film.

Et bien que ma vie soit moins rocambolesque que cette histoire, fort heureusement, la scène de fin m’a rappelé des souvenirs récents lorsque j’ai retrouvé ma marraine. C’est assez fou de sentir les ponts du passé s’ouvrir après autant de temps.

Comme vous l’avez compris, ce fim m’a beaucoup parlé, j’espère qu’il vous parlera aussi ! Et cela m’a beaucoup donné envie de découvrir les romans de Tatiana de Rosnay.

Vous en avez lu ? Lequel me conseillez-vous ? Vous avez vu les autres films de François Favrat ? Qu’en avez-vous pensé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

9 Commentaires

  • bon déjà le fait que ce soit un livre de Tatiana <3
    mais le film donne VRAIMENT envie !

    je vais m'le faire celui la :)

  • Je savais que j’allais aller le voir après avoir vu la bande annonce (et puis de toute façon il y a Laurent Lafitte ..ah Laurent Lafitte, comment le louper même dans un nanar ? mais en plus, il ne tourne que dans des bons films, non ?!!), merci de nous confirmer que c’est un beau film.

    J’ai lu pas mal de livres de Tatiana De Rosnay, je ne saurais lequel te conseiller. Ce sont tous des livres faciles à lire, avec des intrigues prenantes et des personnages attachants … un livre à lire avec une théière fumante d’un bon thé, au coin d’un feu quand la météo vous force un peu à une pause.

  • Je suis une inconditionnelle de Tatiana de Rosnay. J’ai presque lu tous ses livres. J’avoue que j’ai bien envie de voir ce que Boomerang rend sur grand écran.
    Je te conseille Spirales, Moka pour commencer. Et tu verras si tu aimes le style!

  • J’aime bien aussi Mélanie Laurent et ayant lu le livre il y a quelque temps, j’espère voir le film. Perso, Tatiana de Rosnay figure parmi mes auteurs préférés. Je te conseille « Elle s’appelait Sarah » (incontournable) et « Le voisin ».

  • Premier passage ici car j’ai vraiment envie de voir ce film et quue je suis donc tombée nez à nez avec cet article!
    Pour deux choses:
    - Tatiana De Rosnay, je suis fan! J’ai lu boomerang que j’ai vraiment apprécié (notamment car cela se passe à Noirmoutier, où j’ai passé plusieurs été!). Je conseille vivement Elle s’appelait Sarah le livre (tout comme le film éponyme) est une réussite, aussi le voisin et spirale.
    - Mélanie Laurent. Bien que ma famille ne soit pas vraiment d’accord avec moi sur cette actrice moi je la trouve fascinante et j’aime son jeu même s’il est vrai qu’on la retrouve souvent dans les mêmes rôles! (et son timbre de voix, je n’en parle pas!) En plus j’ai adoré son film « respire » (ainsi que le livre dont il fait l’adaptation, d’Anne Sophie Brasme)

  • @cassoco : L’ambiance que tu dresses me donne effectivement bien envie de me blottir avec un bon livre :D

  • @Marie Merci pour ton retour :)

  • @Sandrine : Merci de tes conseils, j’ai vu que Elle s’appelait Sarah avait été aussi adapté en film !

  • @Ninon : merci Ninon pour ton passage ici ! Le film aussi a été filmé à Noirmoutier, donc tu ne devrais pas être déçue à ce niveau là. J’ai également beaucoup aimé Respire :)

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE