Il y a eu des turbulences. Tu t’es accroché aux accoudoirs et tu m’as dit ne pas être rassuré. Je t’ai dit que ce n’était rien, que j’avais l’habitude. Ce qui était vrai mais une petite voix m’a traversé l’esprit. « Et si il avait raison ? Et si c’était l’heure. »

J’ai alors été éprise d’un sentiment irrationnel. Le même que celui de ce jour de janvier où je pensais qu’il n’y aurait pas de lendemain. J’ai pensé que ce n’était pas grave que ça arrive maintenant. Je me sens toujours sereine en avion. Les consignes de sécurité m’intriguent plus qu’elles ne me rassurent ou me font peur. Je suis résignée à l’idée de leur réelle utilité.

Je me suis demandée si ma famille était au courant de ma présence dans ce vol, qui comprendrait que j’étais bien dans celui là, combien de temps les gens mettraient à s’en apercevoir… Je ferais partie de ceux qui sont passés de l’autre côté.

Comme elle. Elle, qui a été si longtemps du mien et à qui je n’ai pas tenu la main à ce moment-là. La culpabilité m’a envahie. Les regrets aussi. Me rejouant mille fois la scène : ma non-venue et pourquoi. Est-ce que ça aurait changé quelque chose ? Est-ce qu’elle m’a attendue ? Est-ce qu’elle a pensé que je l’avais abandonné ? Est-ce que ses pensées étaient rationnelles ? Est-ce que ça aurait changé quelque chose ? Aurait-ce été une bonne idée de la voir ainsi ? Est-ce que ça aurait soulagé ma peine d’avoir pu être là ?

Soudainement, ce vol n’avait plus d’importance. Seul comptait ce sentiment irrésolu. Ces moments où elle me manque, où je la sens toujours là. Ces moments heureux. Douloureux parfois. Ces moments qui la rendent encore palpable.

Les larmes ont coulé et mon nez a rougi, comme d’habitude. Alors tu m’as regardé et tu m’as dit « Tu penses à elle ? »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE