Cette Campagne avait tout pour me plaire : le côté assumé de Marie-Antoinette, la sublime Élodie Frégé et une routine visage naturelle.
C’est par un tweet que tout a commencé lorsque j’ai découvert cette vidéo en pré-roll youtube cet été et j’ai été invitée la semaine dernière à la soirée de lancement de la nouvelle gamme Aura Mirabilis de Roger & Gallet avec la chanteuse en égérie.


Photo © Flavien Prioreau / Roger&Gallet

Dès l’entrée, le ton était donné, pétales de roses sur les escaliers, petites touches de déco mettant en avant les produits, perruques, maquillages d’impératrices ; même l’équipe de Roger & Gallet avait des vestes d’empereurs pour les garçons et corsets pour les filles. Une historienne était également là pour nous faire replonger dans le temps des rois et nous vanter les mérites de l’Aqua Mirabilis, certifiée Eau de Cologne, utilisée jadis pour ses vertus médicinales et esthétiques dont est inspirée aujourd’hui la formule des produits Aura Mirabilis.

Quand on sait qu’Élodie Frégé ne prend pas beaucoup de temps pour se maquiller et accorde une grande importance à son teint, on imagine que cette routine a dû lui plaire. Élodie est pleine de contradictions, femme fatale à la fois complexée, semblant torturée par ses textes et pourtant pleine d’humour… C’est peut-être finalement ce qui fait sa force.
C’est au cours de cette soirée dans ce cadre séduisant que j’ai pu m’entretenir avec la chanteuse sur la beauté et ses projets avant qu’elle ne s’envole pour continuer sa tournée actuelle avec Nouvelle Vague.

Pourquoi l’élégance est-elle aussi importante pour toi ?

Ma mère était très élégante et très coquette, même si on habitait en campagne profonde et que les gens ne faisaient pas vraiment attention car il pleuvait beaucoup… Elle venait nous chercher à l’école toujours un peu apprêtée, parfumée et maquillée. Je l’ai toujours connue avec énormément de produits différents : des fragrances et des crèmes qu’elle nous faisait essayer. Du coup, je pense que j’ai attrapé le virus très tôt, notamment à l’adolescence où je faisais beaucoup de danse. Des spectacles qui m’ont mise face à l’obligation de me maquiller et de mettre mes atouts en valeur : ma taille fine par exemple. D’ailleurs le costume de l’impératrice moderne me va bien puisqu’il met tous mes atouts en valeur, cache les choses que j’aimerais cacher et rehausse les choses que j’aimerais rehausser donc c’était très agréable de tourner dans ce costume.

Tu as finalement gardé ta couleur rousse, qui au départ était suite au clip Comment T’Appelles-Tu Ce Matin ? Pourquoi, et est-ce que ce changement de couleur de cheveux a changé quelque chose dans le regard des autres ou dans le tien ?

J’ai été blonde pendant un long moment. J’ai traversé des tas de choses, j’ai changé et je pense que le blond que je portais pendant des années ne m’allait plus. Ça m’a arrangé de passer par ce roux obligatoire puisque j’avais subi une grosse décoloration à la Marilyn Monroe pour ce clip et je ne pouvais pas revenir à quelque chose de naturel.
En fait, le roux m’a adopté comme j’ai adopté le roux, comme vraiment MA couleur. J’ai les yeux verts, la peau très blanche et des taches de rousseur partout. Je pense qu’au fond, je suis une rousse, mais aussi dans la personnalité. On dit que les rousses peuvent être piquantes ou espiègles. Je pense que je possède ce truc-là et que cela me va mieux que le blond que j’avais depuis que j’étais adolescente et un peu fragile. J’ai pris du poil de la bête donc forcément le roux fonctionne mieux sur moi ! Donc à quand le brun ? Je ne sais pas… Quand j’aurais les idées noires ?!

Que fais-tu dans tes moments down ?

Je fais du sport ! Je fais du TRX : une espèce de sangle qu’on accroche au plafond et on se muscle avec le poids du corps. Sinon, je danse et je bois beaucoup de jus verts, même avec du charbon dedans… Sinon, un bon verre de vin (rires) Mais pour un truc « healthy » comme on dit, je crois que le sport, ça m’a sauvé plus qu’un psy. Depuis mon adolescence, c’est la chose qui me permet de me remettre dans les rails. C’est très important.

Qu’est ce que ton expérience télé à La Nouvelle Star t’as apporté ?

J’ai enfin réussi à m’exprimer correctement dans un moment d’émotion, chose que je n’avais jamais réussi à faire avant, ça m’a beaucoup entraînée. Cela m’a permis de recréer un lien avec mon public qui m’avait un peu perdu de vue. Je suis plutôt discrète sur ma vie privée etc donc je leur avais un peu échappée… C’était aussi vraiment agréable d’être habillée, coiffée, de se sentir femme et d’être dans la lumière. J’ai renoué avec ce plaisir là et du coup tout s’enchaîne parfaitement avec Roger & Gallet et la suite de ma carrière…

Justement, que prépares-tu pour la suite ?

Je prépare un 5ème album que je n’ai pas fini d’écrire et composer mais j’ai commencé à pré-produire les morceaux. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas dévoiler trop de choses, trop vite. Sinon, je suis une des figures du groupe Nouvelle Vague : on tourne énormément et on sort un disque I Could Be Happy bientôt dans le monde entier. On répète et on prépare le spectacle. On me demande aussi pas mal au théâtre et au cinéma, donc il va falloir que je fasse des choix, car je vais réussir à ne plus faire de musique si je continue à tout accepter. Et j’ai peut-être d’autres projets avec la maison Roger & Gallet qui me permettra d’incarner des personnages absolument fabuleux et continuer d’utiliser leurs produits pour avoir la peau la plus belle de France !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisse un commentaire

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE