Articles taggué " acoustique"

Ben Mazué en concert aux Trois Baudets

Découvrir un artiste sur scène est toujours un moment particulier. L’attention est différente et la prestation live montre une autre facette du chanteur. En général, il faut quelques morceaux pour se mettre dedans. Parfois, on tombe sur un titre qui nous serre le coeur et qui nous éprend l’âme. Cela avait été le cas avec Je Regrette la dernière fois que j’avais vu jouer Ben Mazué lors de la soirée No Site. Je n’avais pas cependant pas tellement accroché au reste de son répertoire. Ce soir, c’était différent.

Dès son apparition, il s’est passé quelque chose. Ben Mazué était seul, avec sa guitare pour nous présenter des chansons de son futur album « 33 ans ». Il a commencé par parler de sa musique, simplement, pour introduire son set. Il nous a confié sa volonté d’être en osmose avec son public et même éventuellement d’arriver à nous faire pleurer. Il y est arrivé ce soir par sa chanson sur le deuil. Avec ses mots à lui, il a traduit l’absence, ses pages qu’on écrit pour garder le contact interrompu et comment on voit le visage disparu au détour des virages de la vie. Ben Mazué a les mots justes et décrit simplement mais efficacement des moments de nos vies.

Ainsi tour à tour, en chanson ou en slamant, il décrit les âges. Le mec de 25 ans qui drague en soirée, cette fille de 35 ans qui marche pensive à sa vie qui n’évolue pas comme elle voudrait, le « vieux » de 73 ans qui fait la morale aux jeunes et l’émouvante première fois de cette fille de 14 ans presque 15. Ils auront tous défilé ce soir, prenant vie sous nos yeux par l’authenticité des textes qui résonnaient.

Ben Mazué a aussi évoqué sa vie partagée avec un petit bonhomme et l’usure de l’amour. Ses textos enflammés qui font place aux textos pragmatiques des courses. Oui mais voilà, ces couples qui perdurent, qui tiennent, il y a quand même quelque chose de beau. Un hommage rendu, comme celui à la chanteuse Anne Sylvestre dont il a choisi de reprendre Les Gens qui Doutent. Quelques vieux rendez vous ont retenti pour clore le concert : La Valse et Confessions d’un Rap Addict.

Un concert bien trop court qui m’a touché de bout en bout. Éprise par les textes et par la voix folk de Ben Mazué quand il se met à chanter en anglais. Si tout cela avait un goût de trop peu, je me dis que le meilleur est à venir puisque l’album n’est même pas encore sorti. C’est sûr, je vous en reparlerai.

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est en discutant avec les blogueurs avec qui je suis partie à Bruxelles ce week end, à la rencontre de Jali (on en reparlera), que je me suis aperçue à quel point j’attendais beaucoup d’un clip, et que ce n’est pas le cas de tout le monde. Il faut dire que le format concilie tout ce que j’aime : images et musique. Je donne beaucoup d’importance aux possibilités ainsi offertes : illustration en vidéo d’une chanson, un message, une poésie. Tout est permis. C’est bien plus qu’un simple format promotionnel pour moi.

Ca fait quelques temps que je n’ai pas fait de sélections… alors séance rattrapage.

Brigitte – Oh la la
Ce que j’aime : Pas de scenario précis mais une mise en scène des deux personnages dans une vie fictive à la Thema et Louise. Des images soignées et réussies aux États Unis, une épopée américaine, avec des tenues changeantes, des perruques, des multitudes d’endroits, des sourires, des moments simples, des pleurs… Un tatou sur la nuque rappelant le B de leur pochette cd. On ne s’ennuie pas et c’est tout à fait dans l’esprit de Brigitte. Leur meilleur clip à ce jour à mon sens.

Fortune – Under The Sun
Ce que j’aime : Ce sont des fragments de vie. La naissance d’une chanson. L’aube d’une nuit passée ensemble. Pas besoin de grands discours ou de grandes mises en scène. Simplement des images qui se succèdent. Depuis, qui n’a jamais écrit sur la nappe en papier d’un restaurant ?

Antoine Leonpaul – Oh Claire
Ce que j’aime : Les images pastelles. Le côté onirique avec les nuages, les rubans, les téléphones qui pendent… la penderie improvisée… le côté cendrillon avec les chaussures à la fin. Le jeu d’Antoine Leonpaul toujours à la bordure entre le côté jeune premier et humoristique, le côté sage et l’envers coquin.

Loane – Rien de Commun
Ce que j’aime : Le clip respecte totalement l’esprit de l’album et de la chanson, je crois que cela aurait été difficile de faire mieux. Le côté années 80s, les quadrillages et superpositions rythmés… Le côté « vie de nuit » de l’album est bien illustré grâce aux images devant le miroir, la tenue de soirée, le métro, le soleil levant ou couchant… Comme le lendemain d’une soirée où il faut rentrer… Très réussi !

En vrac :
Mélanie Laurent – Kiss
Après En t’Attendant pour lequel j’avais eu un véritable coup de coeur, j’allais forcément être un peu déçue par le prochain clip de Mélanie Laurent. Le principe de Kiss est bien pensé, mais je trouve qu’il ne colle pas à 100% à la chanson et le côté potes qui s’amusent ne m’a pas forcément convaincu.
Après cela reste un bon clip : les décors pastels sont sublimes, le clip a été tourné dans l’Usine de Films Amateurs de Michel Gondry et je suis contente de la présence des musiciens avec qui Mélanie Laurent partage la scène.

Interview de Mélanie Laurent
Ce condensé de 5 minutes donne un bel aperçu de l’actrice, pleine de mimiques adorables et d’anecdotes, de sa préférence à la réalisation, et de son impression pour le rôle de l’excellent Et Soudain Tout le Monde me manque. De quoi attirer, je l’espère la sympathie des plus septiques.

Julien Doré – Kiss Me Forever en acoustique
Quand Julien Doré avait interprété cette version lors de son concert privé orange au Trianon, j’étais en apnée. Comment un artiste peut lui même faire une reprise de son propre titre, actuellement en single ?! Exit la version rythmée, c’est une version douce qu’il nous a offert, donnant une autre dimension à la chanson alors plus douce. Cette version m’a littéralement conquise, fascinée et enivrée. L’effet Julien Doré pour résumer !

La publicité Evolution of Style avec la musique Somebody New de The Amplifetes
Parce que c’est la première publicité Youtube qui m’a stoché et que j’ai regardé en entier, j’adore le changement des looks, la musique efficace. Bref j’en redemande !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans mon questionnaire 2010, j’ai oublié de mentionner une première fois : être figurante dans un clip. J’ai eu l’opportunité en décembre dernier de faire partie du tournage de la reprise de Boom Boom Pow de The Black Eyed Peas par Dantès. Dans un article sur allomusic, je raconte comment je suis arrivée là. J’adore cette version. C’était super fun à faire et je suis super fière du résultat !

La même journée avait lieu un autre tournage à Paris : celui du clip de Mademoiselle K, Jouer Dehors. Ce clip donne une autre lecture aux paroles. Certes, vous allez me dire que c’est un peu facile car les vampires sont à la mode en ce moment, mais moi j’aime ca !

Et le matin même j’étais avec Tom Poisson pour une session acoustique. Lors de son concert aux Trois Baudets, j’avais eu un coup de coeur énorme pour sa reprise originale et drôle de Still Loving You des Scorpions.

Dans un autre style, j’ai craqué pour sa douce chansons Nos Amours Englouties.

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE