Articles taggué " armistice"

Les concerts en appartement ont la cote (comme le démontre cet article de Métro). Amandine Bourgeois présentait vendredi soir son nouvel album qui sort ce lundi, « Sans Amour, Mon Amour » lors de la soirée privée Rock the Casbah. Le principe ? Un appartement, open champagne ou cocktails, buffet dinatoire avec la présence d’un ou deux artistes pour la soirée. Vendredi soir, il s’agissait donc d’Antoine Léonpaul et d’Amandine Bourgeois . L’accès est ouvert à tout le monde dans la limite des places disponibles. Quand on voit le prix d’entrée, j’étais bien contente d’être invitée ce soir-là !

La soirée est bien organisée : accueil sur liste, il y a même des vestiaires ! Le seul bémol : le dessert a été servi pendant le concert, entre manger et danser, il faut choisir. Mais parlons plutôt de ce qui nous intéresse réellement… la musique.

Antoine Léonpaul a ouvert le bal, avec une formation réduite. Cela changeait de son concert aux Trois Baudets, mais avec son musicien et une boîte à rythme, on a retrouvé l’esprit de ses chansons. Du clavier à la guitare, Antoine Léonpaul alternait entre morceaux rythmés et tristes. On a voyagé en 1975, écouté ses singles Oh Claire & Un Autre Homme et chanté sur Parce Que. J’ai attendu la chanson Voilà Pourquoi, ma préférée, mais il ne l’a pas joué. Il m’a promis ensuite qu’il commencerait par celle-ci la prochaine fois.

Amandine Bourgeois est arrivée avec ses longs cheveux blonds et sa robe bleue assortie à la guitare paillette de son voisin. Pas moins de six musiciens pour accompagner la chanteuse : clavier, batterie, guitare, basse et cuivres (trombone, saxophone et flûte traversière, parfois jouée par Amandine Bourgeois elle-même).
L’orchestration et l’énergie d’Amandine suffisent à emporter le public dès la première chanson. Les rythmes sont entrainants et le timbre de voix d’Amandine toujours à couper le souffle. Les paroles parlent d’amour et de travail : populaires et qui ne révolutionnent rien, c’est pourquoi j’ai une préférence pour son titre anglais (Black Out). Les airs sont cependant efficaces et restent en tête. Le duo Incognito, interprété ici avec son guitariste, Guillaume Soulan est aussi une des révélations de la soirée, me rappelant le projet Armistice avec la chanteuse Coeur de Pirate. A son set, Amandine Bourgeois ajoute également une reprise d’Amy Winehouse et son tout premier single L’Homme de la Situation.
Ce nouvel album « Sans Amour, Mon Amour » est à l’image de son single, calibré pour le succès.

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Blonde« . Tel est le titre du nouvel album que Coeur de Pirate nous présentait lundi soir au Silencio, le club crée par David Lynch. Blonde, comme la couleur de ses cheveux retrouvée, comme un retour au source, comme à ses débuts. Quel qu’en soit la raison, le lieu était tout trouvé puisque tout est doré et noir comme sur la pochette de son opus à paraître le 14 novembre.

Exit Coeur de Pirate cachée derrière un grand piano, elle assume son rôle de chanteuse, un synthé à portée de main, grâce à ses musiciens. Nul doute que les collaborations qu’elle a fait entre les deux albums l’ont marquée. Je retrouve le côté nostalgique que j’aimais tant dans Armistice. D’ailleurs Jay Malinowski, qui formait avec elle ce duo, l’accompagne sur un titre de l’album : Loin d’ici, et en français, s’il vous plait ! L’opus commence par le titre Lève Les Voiles, qui est une chorale. Je n’ai pas pu m’empêcher d’y voir un rapport « biblique » avec sa reprise de Voilà Les Anges pour Nouvelle Vague.

Même si Coeur de Pirate parle beaucoup de ses amours malmenés, certaines chansons donnent une furieuse envie de danser. Elle a d’ailleurs essayé de nous faire bouger, bras dessus, bras dessous avec nos camarades de concert. La canadienne nous a livré quelques ballades aux arrangements plus épurés, comme Cap-Diamant et la très attendu Place de la République, entendue lors de nombreux concerts, notamment en première partie de Julien Doré à l’Olympia pour ma part. C’est une de mes chansons préférées, alors j’étais en apnée quand elle l’a interprété devant nous. J’ai adoré les arrangements qui lui ont été donné. Les percussions et le violon renforcent cette histoire qui l’a rendu bien triste, un soir Place de la République – oui je connais les paroles par coeur.

J’aime tout l’album avec quelques préférences notamment pour Verseau et Saint Laurent. On la sent d’ailleurs beaucoup partagée entre ces ailleurs et son Montréal natal. La palme revient tout de même à Golden Baby, un vrai hit en puissance, au synthé année 80s. Un vrai coup de coeur.

Une excellente soirée donc dans un endroit qui valait le coup d’oeil. Je ne suis pas prête d’oublier les interminables marches noires menant au Silencio, ainsi que les différentes salles au plafond bas, aux multiples recoins. Un parfait décor pour un film Lynchéen. Magique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’aime la voix de Coeur de Pirate, que cela soit seule, en duo avec Julien Doré ou avec Nouvelle Vague. Même si j’ai écouté Place de la République en boucle, seul morceau qui ne figure pas sur son premier album, je commençais à sentir les limites de ce premier opus bien trop joué et exploité. Je me demandais comment la chanteuse allait rebondir et quelles allaient être ses nouvelles compositions. Je ne me suis finalement pas posée la question longtemps puisque la réponse m’est tombé dessus un matin avec une invitation à découvrir le nouveau projet musical de Béatrice Martin et Jay Malinowski, chanteur du groupe canadien Bedouin Soundclash : Armistice. Ce nom résonne comme une trêve entre deux carrières ou comme une allusion à ce qui se passe dans un couple : « Des fois, c’est difficile de revenir en arrière et de laisser tomber certaines choses » confie Béatrice.

La complicité entre les deux protagonistes est palpable que cela soit à l’écran ou lors de leur showcase à Paris chez Carmen. Un endroit magnifique et hors du temps comme seul Paris peut nous offrir dans ses recoins cachés, réservés aux connaisseurs.

Leur musique a un goût de voyage, de complicité et d’histoires d’amour. J’aime leurs rythmes un peu country qui nous embarquent dans un univers cinématographique. A nous d’en poser les images et d’inventer notre propre film. Je les ai vu jouer il y a quelques semaines et c’est pourtant maintenant que j’ai envie de les écouter en boucle…
Si la session du hiboo propose de les voir jouer en pull casual dans les rues de Paris, j’aime la version habillée et mise en scène de leur clip.

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Instagram

Archives

CE QUE J’ECOUTE