Articles taggué " cédric klapish"

Xavier dans Casse-Tête Chinois

« La vie est imprévisible » : c’est sur cette phrase de Cédric Klapish que s’est terminée la projection de la trilogie de L’Auberge Espagnole, Les Poupées Russes et Casse-Tête Chinois en avant-première le 11 novembre dernier au Grand Rex.
Cédric Klapish nous avouait en effet qu’il ne faut jamais dire jamais. Après L’Auberge Espagnole, il ne pensait pas renquiller pour une suite et pourtant nous voilà 11 ans plus tard.

On retrouve dans ce dernier volet ce qui a fait le succès des précédents films :

- Un portrait complet
On retrouve Xavier dans tous les aspects de sa vie : familial, amical, amoureux, professionnel. C’est ce qui fait la richesse de ces films : aucun aspect de sa vie et de ses doutes n’est négligé. Les différentes tranches du quotidien de Xavier sont décrites avec une incroyable justesse. Cédric Klapish confiait lors de sa conférence au Salon de la Photo qu’il est dans la culture française de traiter le quotidien, à l’instar de Pérec et l’Infra-Ordinaire, et à contrario des américains qui s’intéressent à l’imaginaire.

- Un focus sur la ville
Après Barcelone et Saint-Pétersbourg, c’est à New York que Cédric Klapish s’attaque. Ville qu’il connait bien puisqu’il y a vécu lorsqu’il étudiait le cinéma. On baigne tout au long du film dans l’atmosphère de New York, dans les problématiques du français qui veut s’y installer, loin des clichés.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !
26 fév, 2008 -

Paris

Paris.
Ville magique, Ville ordinaire.
Ce film contentera les amoureux de Paris, mais outre la dimension magique, d’excès, touristique, populaire, porteuse d’espoir de la ville, les plans s’entremêlent superbement au service de l’histoire. Plus qu’une ôde à la Ville, il s’agit d’une ôde à la Vie. Mort et vie se croisent, s’affrontent, se côtoient et se complètent. Vie fragile, vie oubliée. Tracasée par le quotidien, on en oublie sa beauté, même dans les moments les plus simples ou les plus ennuyants. Klapish, autour de ses comédiens fétiches et de cette musique envoûtante, dresse un parre terre d’émotions à travers des personnages qui nous ressemblent. Un message semé tout au long du film jusqu’à cette fin que je ne voyais pas autrement. Elle n’est pas éludée, mais rend bien compte de l’importance donnée au chemin, à l’émotion. Il s’agit de…
De ces doutes
De ces questions
De cette interactions entre les êtres… dans une soirée… ou tous les jours, amis ou boulanger.
De ce ressenti à la première rencontre
De ces questions sur sa vie
De ces questions sur l’autre
De cet espoir
De ce besoin
De s’amuser
De cette ignorance
De cette différence entre les mondes, pauvres ou riches, superficiels et mondains, ou plus sincères
D’essayer
De se remémorer
De s’écouter
De VIVRE.

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE