Articles taggué " france gall"

J’ai le plaisir aujourd’hui de vous présenter l’intérieur de la chanteuse Luciole, qui, à l’image de ses chansons est plein de poésie. On sent un amour d’antan, des rêves plein la tête et le coeur accroché à la vie.

Il faut que vous sachiez que je suis ressortie enchantée de son concert à la Manufacture Chanson. Luciole était vêtue d’une une robe bleu marine, le rouge aux lèvres et des paillettes sur les yeux. Elle resplendissait. Luciole se métamorphose quand elle chante et elle a le pouvoir de nous emporter avec elle. Suspendue à ses mots pendant ce tour de chant, j’ai rêvé et revisité l’attente à travers ses chansons et ses reprises. Le temps s’est arrêté lors de son duo avec Chat sur J’attendrai de Dalida et mon coeur a vacillé sur Attends ou Va-t-en initialement interprété par France Gall. Intime, chaud, doux et touchant.

Luciole fait parti de ses artistes qu’il faut avoir vu en concert pour pouvoir apprécier à leur juste valeur les chansons. Je vous invite donc à écouter son EP « Et en Attendant.. » mais surtout d’aller la voir sur scène.
Elle se produit le 24 Janvier à la Bellevilloise (déjà complet), le 29 à l’Olympia en première partie d’Oldelaf et le 22 février pour la finale du Prix Georges Moustaki à l’Amphithéâtre du Centre Malesherbes de l’Université Paris-Sorbonne.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand j’étais petite, le dimanche matin avait une saveur particulière. Quand je ne regardais pas les dessins animés et que ma mère était occupée, je me glissais dans sa chambre pour écouter ses vinyles. Il y avait un tiroir plein et je faisais ma propre sélection. J’éliminais d’office ceux en anglais, ne maîtrisant pas encore la langue. J’écoutais en boucle les disques qui me plaisaient le plus. Voilà sans doute d’où vient ce goût à dénicher les jeunes talents, en particulier ceux de la nouvelle scène française.
J’ai ainsi découvert des trésors cachés de pop légère que j’avais plaisir à chanter devant le miroir. Quand je retombe parfois sur des titres qui me font penser à ces moments entraînants, un embrun de nostalgie remonte à la surface avec une envie de danser. Voici aujourd’hui quelques morceaux qui en sont le parfait exemple.

Mareva Galanter parodie avec tendresse les yéyés dans sa chanson Pourquoi Pas Moi. Les paroles sont amusantes, le rythme entraînant et j’adore les tenues 60s du clip.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE