Articles taggué " jamais paris ne me laisse"

Je me souviens très bien de la première fois où j’ai vu Rose. Elle rentrait à l’Européen vêtue d’une chemise à carreaux et de ses bottes marrons. Je m’étais demandée qui était cette fille beaucoup trop jolie, un brin jalouse, je dois l’avouer. J’ai oublié ce sentiment dès son arrivée sur scène, seule avec sa guitare, pour cet exercice difficile qu’est une première partie. Je n’ai alors entendu que ses mots faire écho en moi. C’était en 2006, juste avant la sortie de son premier album… et a suivi le succès qu’on lui connaît.

Lundi prochain, le 18 février, elle revient avec un nouvel album : « Et Puis Juin ». On retrouve une Rose grandie et heureuse mais qui n’a rien perdu de sa poésie, de sa plume aiguisée et de ses mélodies qui restent en tête. J’ai eu un vrai coup de cœur pour les titres Mais ça va, qu’on peut se chanter quand on a pas le moral, J’aime (pas) qui fera écho à notre jalousie et Comme si c’était demain qui m’a saisi. Avec recul, elle aborde aussi son histoire passée (qu’on connait tous par ses précédents opus) dans de belles chansons bilan C’était donc rien et Jamais Paris ne me laisse. Je me suis attendrie sur On dit, une sorte de berceuse enchanteresse et qui est une magnifique déclaration d’amour à son fils. Je vous invite d’ailleurs à découvrir une chanson exclusive Mon Ange qu’elle a chanté lors de son passage aux Maternelles. Seul le titre Mon Homme m’a laissé de marbre.

Un album que j’ai vraiment plaisir à écouter et à réécouter… En attendant que vous puissiez le découvrir aussi lundi prochain, je vous propose de une visite de l’intérieur de Rose qui m’avait gentillement ouvert son intérieur il y a quelques temps déjà. Suivez également son actualité sur ciaobella.fr.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

La vision, en chansons, de notre capitale par les artistes d’aujourd’hui. (article écrit pour Allomusic)

Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, Paris ne laisse pas indifférent. La ville inspire de plus en plus la nouvelle scène française. Voici un florilège des titres que nous offrent certains chanteurs, entre déclaration d’amour et dénonciation de l’agitation perpétuelle.

Ceux qui n’aiment pas Paris :

Si Thomas Dutronc évolue dans la musique depuis son plus jeune âge, c’est tardivement qu’il se met sous les feux des projecteurs en sortant l’album « Comme un manouche sans guitare« , en 2007 ; celui-ci deviendra même Disque d’or. Sur les ondes, retentit alors le single J’aime plus Paris, dans lequel le chanteur dresse les défauts de la capitale : trop de stress, trop de monde, trop de grisaille… Pour tout vous dire, et il ne s’en cache pas, Thomas préférerait vivre sur l’île de beauté : la Corse.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE