Articles taggué " mélanie pain"

Je ne sais pas vous mais depuis que j’habite à Paris, certaines choses ont un air de vacances quand je retourne en province. Rien que le fait de reprendre la voiture a des airs d’exotisme, tellement je suis habituée à prendre le métro désormais. Il faut dire aussi que peu d’amis parisiens ont une voiture.

Alors quand j’ai vu ces clips tournés sur les routes, cela m’a rappelé les départs en vacances familiaux, période estivale oblige. A l’époque, les vacances duraient 2 mois. On traversait la France pendant des heures avec arrêts sur les aires d’autoroutes. On priait pour qu’on s’arrête à une station service, histoire de faire l’impasse sur les toilettes turques. C’était le bon temps.

Prendre la voiture, c’est s’évader physiquement mais aussi moralement. Qu’on soit conducteur ou passager, notre esprit vagabonde… Je trouve que ces chouettes vidéos relatent bien ça. Bon visionnage.

The LumineersStubborn Love

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Depuis quelques années déjà, j’entends parler de Nouvelle Vague sans connaitre réellement. La sortie du nouvel album le 8 novembre me donne l’occasion de réparer cette lacune.

Nouvelle vague est le projet d’Olivier Libaux et de Marc Collin. Le principe : reprendre les titres de la New Wave (vous avez compris le jeu de mot sur le nom du groupe maintenant ?) et les mettre a la sauce Bossa Nova.

Pour ce nouvel album « Couleurs sur Paris », ils reprennent des vieux tubes français oubliés, ou presque, des années 80, le tout interprété par notre nouvelle scène française.

C’est avec plaisir que j’ai pu découvrir des titres de ces années là que je ne connaissais pas, et il faut avouer que ces reprises leur donnent un sacre coup de neuf ! Et comme en plus on y retrouve mes chouchous, le plaisir est d’autant plus grand.

Les titres initialement chantés par des hommes sont chantés par des femmes et vice versa. Une bonne initiative.

Les surprises

• Entendre Coeur de Pirate sur autre chose que du piano. On est pas habitué mais il faut dire qu’avec sa voix enfantine, chanter « Voila Les Anges » ça ne pouvait être que pour elle !

« Amoureux Solitaires » en douceur sans les synthé avec l’accent cute à souhait de Hugh Coltman, c’est un sacré changement et c’est réussi !

• La participation de Soko. Certains d’entre vous ne la connaisse pas, mais elle avait fait sensation sur la scène parisienne, promise à un bel avenir, elle avait disparu du jour au lendemain. Elle chante « Dandy Dandy » toujours avec un air de cow boy.

Les coups de cœur

« Anne Cherchait l’Amour » par Julien Doré. (initialement chanté par Jacno, riche découverte d’ailleurs). Parce que Julien peut chanter n’importe quoi, c’est toujours magnifique.

• « Week end a Rome » par Vanessa Paradis. C’est là que je me suis dit que quand même, elle a des purs talents d’interprétation.

« 2 People In A Room » avec Cocoon, leur douceur et leur côte folk. Sans conteste l’une de mes préférées de l’album !

Les classiques sans surprises

• « Marcia Baila » par Adrienne Pauly et « Mala Vida » par Olivia Ruiz. Les deux morceaux leur collent à la peau.

• A noter les titres par Emily Loizeau, Mareva Galanter et Coralie Clément qui s’accordent à merveille.

La déception

• « L’aventurier » par Helena Noguerra et Louis Ronan Choisy. Je déteste cette interprétation, c’est le seul titre raté de l’album pour moi.

Du sexe ! ( ben oui il faut vendre)

• « Ophélie » par Yelle. Yelle s’en sort bien. Après j’avoue que les paroles me dérangent un peu. La zoophilie c’est pas mon truc.

• « Déréglée » par l’espiègle Mélanie Pain.

• « Putain Putain » par la voix oscillante de Camille.

Il faut reconnaitre que cet album a été bien travaillé et les attributions et choix des chansons judicieusement fait. Un très bon album pour tous les amateurs de musique française. Un beau cadeau de Noël en perspective. Je dis ça. Je dis rien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bien sur cette affirmation n’engage que moi. Pour certains Julien Doré est seulement la révélation de la nouvelle star : un jeune homme avec une barrette dans les cheveux, qui a amené la mode du yukulélé et qui a repris à sa sauce le succès « Moi Lolita ». Mais pour moi cela va plus loin. Et je ne dis pas cela parce que j’ai été fan d’Alizée… Non non ! Julien Doré a bien plus d’une corde à son arc :

  • Julien sait interpréter les chansons d’une manière envoutante. Et il faut reconnaitre qu’en concert, quand il se met à 2 m de hauteur de la scène sur une baffle géante, en petit débardeur, il a un sex appeal de folie et surtout une énergie unique. Comment être un show man à la fois rock, drôle et sensible.
  • Julien sait nous surprendre, être là où on ne l’attend pas. Il faut dire que dans ces clips, il n’y va pas de mains mortes : entre un clin d’oeil à Gainsbourg, Catherine Deneuvre en patin à roulettes, et lui déguisé en sirène sur un cheval : fallait oser ! C’est décalé, audacieux, absurde et totalement génial à la fois.
  • Julien n’hésite pas à collaborer avec de jeunes chanteuses, comme Coeur de pirate ou encore Mélanie Pain. On a pu découvrir ces filles talentueuses, un peu grâce à lui… D’ailleurs pour ceux qui ne connaissent pas encore le titre Helsinki, je leur conseille vivement (il est également en écoute sur le myspace de Mélanie).
  • Julien est un artiste à part entière : il veut faire du cinéma. Il apparait dans le court métrage « Les astres noirs » qui a l’air plutôt réussi. J’aimerai d’ailleurs beaucoup le voir donc si quelqu’un sait comment se le procurer, je suis preneuse !
  • Julien a fait un bel album, Ersatz. Rien que le nom est représentatif de l’esprit Julien Doré. C’est une réussite musicale, un des rares albums que je ne me lasse pas d’écouter en toutes circonstances.
  • Julien revisite les classiques et nous surprend ainsi à chanter un duo avec Adamo. Voilà comment nous faire aimer « Laisse mes mains sur tes hanches », vieux tube de la chanson française.
  • Julien sait gérer son image. Tantôt taquin, tantôt sérieux avec la presse, il a pas toujours été au top de son affaire. Mais Julien a vite compris qu’il fallait poser les limites.
  • Julien fait des chansons à thèmes comme personne. Comment rendre la ville Winnipeg célèbre et romantique, ou faire chanter un public entier « I want to play my country to save the world »

J’ai longtemps pensé que Julien Doré était le seul artiste que je ne voudrais pas interviewer car il est comme un bon film de David Lynch, il n’y a pas besoin de le comprendre pour profiter intégralement de son oeuvre. Mais après réflexion, je me suis dit… pourquoi pas ? Alors Julien, si tu passes par là…

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE