Articles taggué " melissa mars"

La surprise de la semaine était le clip RaelSan d‘Orelsan. Véritablement hypnotisant… Avec des paroles et références de notre génération, Orelsan fait un come back de beau gosse avec des cheveux et un look de semi super héro. Ainsi, il s’offre une chance d’élargir son public et ca marche, j’accroche à fond ! Hâte de découvrir le reste. En attendant je me fais le reste de sa discographie… J’ai bien rigolé en écoutant Pour Le Pire.

Mademoiselle K s’offre Zazie pour le titre Me Taire Te Plaire. Si ce duo paraissait improbable, on s’aperçoit vite que l’alchimie fonctionne et que leurs voix s’allient parfaitement. Ce clip révèle une véritable douceur, sensualité et lumière ! J’aime.
L’occasion aussi de faire un focus sur son avant dernier clip Jouer Dehors, entre vampires, BD et fantastique et sur la session du Hiboo du même titre, tourné à EMI avec la neige. Énorme.

J’avoue que je suis la première surprise à citer un clip de Mylène Farmer ici. Elle devenait vraiment décevante ces derniers temps. Pas de réelle surprise dans ce clip, mais une réelle beauté esthétique. J’ai bien aimé et ca m’a presque réconcilié avec elle sur ce titre Lonely Lisa. Certains éléments, dont le désert, les paillettes, les couleurs pastelles, que j’aime particulièrement, m’ont rappelé certains clips de Mélissa Mars, les Spice Girls et Lady Gaga.

Dans le genre clips évènement :
Justice : Civilisation
Une beauté et colorimétrie sans faille, le clip surpasse largement la musique.

Digitalism2 Hearts
Pour le côté futuriste, les couleurs rouges et bleus, les halos de lumières.

CocoonAmerican Boy, la reprise
Qui donne la réponse en fin du clip à la question que je me suis posée pendant toute la vidéo, merci à Thien pour la découverte

Et pour finir une petite vidéo coup de coeur pour des participants au concours de Lady Gaga, comme quoi avec trois fois rien et beaucoup beaucoup d’imagination, on peut faire un truc hyper classe !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lassée des jours moroses et de ma mauvaise humeur qui contribue à tout noircir, je débute la journée, n’attendant rien de bon….

A midi, un déjeuner est prévu avec une fille que je n’ai fait que croiser, il y a quelques années, à travers des connaissances communes… Je suis loin de me douter que ce déjeuner m’apportera lueur et réponses. La vie et les à priori ont fait en sorte de ne pas nous rapprocher avant. Quelques mails et une rencontre hasardeuse à monoprix nous aura finalement poussé à y remédier. La demoiselle a des qualités que j’apprécie : pro-active et friande d’art, je n’ai pas grand chose à y perdre.
Après quelques banalités échangées, on s’est attaquée a nos vies privées. C’est toujours là que cela devient intéressant : les barrières tombent et on voit l’autre tel qu’il l’est réellement. Ses propos sont égaux aux souvenirs que j’avais de ses textes, émouvants, et pas si lointain de moi. Écho, force, inspiration et réflexion. Me voilà reboostée, ayant même l’envie de résoudre quelques vieux fantômes, ce que je ferai plus tard dans la journée.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, je rentre au bureau et je tombe sur un mail d’invitation à une émission radio pour le soir même. Etant du genre à dire oui et tenter de nouvelles expériences, comme Chris dans Skins (saison 2), j’accepte la proposition malgré un trac fou. Ma dernière émission en direct remonte à 2007. A l’époque, une radio étudiante m’avait contactée à la suite d’une écoute en avant première du troisième album de Mélissa Mars et ils voulaient mon témoignage. J’étais très intimée par le direct mais Mélissa, également présente, m’avait mise à l’aise. Les autres animateurs n’étaient pas trop sur sa planète, alors elle avait trouvée en moi une alliée et s’était empressée de me donner la parole. J’avais bredouillée mes deux questions, et tout s’était bien passé.
Je me souviens encore de l’excitation et du trac que j’avais ressenti en y allant et ce vent de folie au retour. C’était grisant.

Aujourd’hui je fonce vers la Maison de la Radio avec ce même trac. A la sortie du métro, je tombe nez a nez avec la Seine, les faux buildings New Yorkais, la Tour Eiffel et sa statue de la liberté. Quand j’habitais à Lyon, lors de mes nombreuses venues sur Paris, un ami m’emmenait toujours dans ce coin là. Il y avait un vent frais qui soufflait le bonheur d’être dans la capitale et de voir la Tour Eiffel briller aux heures pleines. J’adorais cela.
Aujourd’hui, je marche dans ces mêmes rues, mais la situation est différente : j’habite Paris et je m’apprête à passer dans une émission de radio.

Les choses changent, évoluent et c’est parfois pour le mieux. En repensant à cette journée, l’horoscope, disant que tout allait me sourire, n’était pas si faux…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Difficile en ce moment de passer à côté du retour d’Alizée dont l’album sort d’ailleurs aujourd’hui. Dans son dernier clip Les Collines, elle porte un collier harnais crée par Bliss Lau. (Merci à Ugly Mely pour l’info)

Outre le fait que certains passages du clip me font penser à Star Wars, ma mémoire s’est immédiatement focalisé sur le genre de colliers similaires que j’avais pu voir précédemment.

Pagan Poetry et son harnais vertébral, elle propose également un harnais épaulettes très tendance et très sympa dans sa boutique.
Photos par Foley.

Les bijoux de Leka fait spécialement pour Melissa Mars. J’adore le jaune, je voudrais le même !

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai pu voir hier soir les courts métrages fantastiques réalisés par Mick Bulle et Melissa Mars : AngelAss et Chaperon noir à la soirée Abracadabra organisé par Art’Coffee et Talulah, mais je reviendrai sur cet évènement plus tard… Les deux artistes ont collaboré à deux sur l’écriture et réalisé chacun un épisode. Ces deux courts ont un côté très noir : le premier est à l’image d’un cauchemar qui vous laisse un étrange sentiment, un peu comme un réveil en sursaut… Le deuxième est sombre par sa couleur et l’ambiance, mais reste plus édulcoré. On retrouve la réalisation sans faille de Mick Bulle et tout l’univers marSien : l’apparition des girafes de Et Alors (qui a d’ailleurs fait sourire le public), « follow me » et une petite mélodie connue en fond… En bref : un soupçon de magie, de peur et un goût d’inachevé… En effet, les deux courts s’achèvent sur « to be continued »… Alors, à quand la suite ? J’ai hâte ! Je vous laisse avec le Teaser : à découvrir d’urgence !

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE