Articles taggué " paris"

Hier, j’écoutais le nouvel album de Cabadzi. Je vous en reparlerai, il est magnifique, aussi bien dans l’objet que dans les chansons. Et en écoutant D’en haut la ville est belle en bas, cela m’a rappelé un texte que j’ai écrit à Copenhague lors de mon escapade le mois dernier. Cette impression que le temps vous échappe parfois, pour des mauvaises raisons et qu’il faut l’apprivoiser de nouveau.

« There’s some kind of urgency that I don’t quite like in Paris. You’re always struggling, running everywhere, trying to find solutions to problems that you shouldn’t even have, and you never really take a break from this flow, except when you’re on holidays. » extrait du texte Being Young in Paris.

Je cherchais à exprimer ce qui m’avait poussé à partir tout à coup. Cette envie urgente de tout couper, de prendre l’avion ou non, mais en tout cas d’être seule et loin. Et je suis retombée sur ce texte et sur cette phrase.

J’adore Paris. Je l’ai choisi il y a 7 ans comme on peut choisir un amant. J’en suis tombée amoureuse et j’ai sauté le pas, j’ai quitté Lyon. Ce Lyon que je n’avais pourtant pas réussi à quitter quelques années auparavant pour un an en Erasmus.

Aujourd’hui, je connais Paris par coeur. J’aime ses bonnes adresses que j’aime découvrir à chaque fois. J’aime ses rencontres, parce qu’à Paris, plus qu’ailleurs en France, on rencontre des gens qui sont artistes, qui ont l’âme de vivre pour les choses immatérielles, celles qui nourrissent le coeur.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est en passant devant l’Opéra que j’ai soudainement réalisé que je ne fais même plus attention à sa beauté. Après bientôt sept ans à Paris, les toits bleus ont laissé place au gris dans mon esprit. J’aime toujours autant flâner dans les boutiques pour dénicher des bijoux de créateurs et tester de nouveaux restaurants. Paris est synonyme pour moi de diversité. Paris n’invoque pas la cuisine française, mais la découverte. C’est le cheese nan, les burgers, les bubble tea, les pâtisseries japonaises. Paris est devenue ma ville, mon quotidien alors j’oublie de m’extasier devant ses rues, ses escaliers en bois et la Tour Eiffel.

Certains événements culturels ou rencontres me rappellent pourquoi j’ai choisi de venir ici tandis que par moments, j’ai l’impression qu’il faut se battre pour trouver sa place. Alors, j’ai des envies d’ailleurs. Non pas pour trouver l’herbe plus verte, mais pour m’extasier de nouveau. Vivre autre chose. En attendant, je suis convaincue que Paris a encore quelque chose à m’offrir. J’essaye aussi de me rappeler que lorsque je mets une photo de rue « banale » sur Instagram, elle ne l’est pas pour la personne qui la regarde à l’autre bout du monde ou même en France.

Alors à mon tour, j’aime suivre les comptes de mes destinations fétiches, histoire de rester connectée avec elles.

1. Le Japonshimokitamom

Cette maman japonaise nous explique en images des éléments de la culture japonaise de manière accessible puisqu’en anglais.

toris

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Depuis que j’habite à Paris, je découvre pleins de nouvelles saveurs. Avant même d’aller au Japon, j’avais déjà goûté aux gyozas, ramen, sobas… Car oui, la cuisine japonaise ne se réduit pas seulement aux célèbres sushis.
Il y a quelques temps, je suis tombée sur le livre : « Le Guide du Japon à Paris ». Ce livre, qui recueille 150 adresses, m’a donné envie de tester de nouvelles adresses. En attendant, je voulais partager avec vous mes coups de coeurs, non extraits du livre donc. Vous avez sans doute déjà vu certaines photos sur Instagram, mais je voulais détailler un peu mieux ces bonnes adresses. J’espère que ce post vous plaira et n’hésitez pas également à partager les vôtres !

guide du japon à paris

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai été ravie en découvrant le clip de Nuit 17 à 52 de Christine and the Queens, dans un hôtel où Christine joue plusieurs rôles, à l’image du shooting que je lui ai proposé, sans le savoir, pour la sortie de son nouvel EP.

J’ai choisi de la prendre en photo au bar Le Talma de l’Hôtel Juliette pour son côté élégant et coloré qui correspondait bien à Christine.

L’occasion également de parler des messages forts qu’elle véhicule dans une pop maîtrisée et de revenir sur les titres de cet opus que je vous conseille vivement d’écouter. Je vous invite également à la découvrir sur scène ce samedi 20 juillet lors du festival Fnac Live sur le parvis de l’Hôtel de ville. C’est à  19h20 et c’est gratuit, alors profitez-en !



Tu as fait du théâtre, est ce que cela te sert sur scène ?

Je n’aurais pas pu assumer un projet solo comme celui-ci si je n’avais pas fait du théâtre avant. Quand j’arrive sur scène, je suis un un peu à froid avec le public, je n’ai pas d’instruments et je suis seule avec un nom de groupe. C’est important de savoir intéragir avec le public et de pouvoir rebondir quand il y a du répondant ou un accident technique. Le théâtre m’a appris à improviser, à me libérer et à me créer un personnage. Je suis quelqu’un de réservé mais sur scène, je suis une version de moi décomplexée.

 La chanson Kiss My Crass véhicule justement un message fort et sans complexe. Comment es-tu arrivée à composer un titre pareil ?

Cette chanson m’est venue d’un agacement face aux publicités. Les filles sont tellement propres qu’on ne voit même plus les pores de leur peau. Les magazines font énormément culpabiliser. La chose qui choque le plus aujourd’hui, c’est de parler de saleté : ne pas être épilée d’une certaine façon, d’être grosse ou d’avoir des boutons. Cette phrase, “Je sens pas très bon, ouais, mais je suis belle”, m’est venue car je trouve parfois des gens beaux, qui ne le sont pas de manière conventionnelle.
En concert, je la chante au second degré. Elle déclenche des réactions assez vives : soit un mouvement de recul, soit cela fait rire.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quoi de plus doux que de se retrouver entre copines un après-midi autour d’une bonne pâtisserie et d’un thé pour échanger les nouvelles et refaire le monde ?

Cette fois-ci, nous avons jeté notre dévolu sur Chez Bogato. Cette boutique m’a rappelé l’esprit de Primrose Bakery à Londres : deux grandes tables (en formica, nostalgie) au milieu de la pièce pour le salon de thé, entourées de plein de petits objets pour la cuisine ou pour faire des cadeaux.

Les gâteaux et sablés sont magnifiques. Je vous laisse juger par vous même… Et comme si cela ne suffisait pas, vous pouvez commander les accessoires sur l’e-boutique, assisté à des ateliers et commander votre gâteau personnalisé !

Pour cette première dégustation, j’ai choisi le légo poire caramel. Et vous, vous auriez choisi quoi ?

Chez Bogato
7 rue Liancourt
75014 Paris

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

A l’époque où internet n’existait pas encore en haut débit, j’écoutais Fun Radio dans ma chambre, le soir tard avec la libre antenne de Max. Le matin, je regardais les clips sur M6 avant de partir au lycée. A l’époque de l’adolescence conformiste, je fredonnais le tube Don’t Speak.

Je dansais sur du Gwen Stefani quand ma prof de modern’ jazz avait décidé de nous transformer en poupées-robot sur la chanson What Are You Waiting For ?. Un an à répéter encore et encore les mêmes mouvements jusqu’à la perfection pour le jour J du spectacle.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cher Yoann,

Tu ne le sais pas encore mais voilà déjà quelques années que nous entretenons une relation manquée.

Je t’ai découvert avec le clip Au Grand Jamais de Bensé. J’avais même parlé à Bensé de votre collaboration quand je l’avais reçu en interview sur Allomusic. Malheureusement, l’interview n’est plus en ligne, mais il me racontait comment vous aviez pris un verre pour parler de ce plan séquence. L’image avait déjà cette teinte vintage qu’on retrouve dans plusieurs de tes clips, et qui est devenue très à la mode depuis.
Tu as ensuite fait deux clips pour Berry. Celui qui illustre la superbe chanson Demain, avec ambiance divinement belle, douce et mélancolique. Une touche de rétro et ce New York, où tu t’étais déjà installé, dissimulés en touches de fond : à la fenêtre, à ce mur en briques et aux pancakes…

C’est à ce moment là que j’ai commencé à m’intéresser vraiment à tes créations. A Aimer tes photos.
Nous avions en commun d’être né à Lyon, à la différence que tu as fait l’école Emile Cohl, longtemps convoitée pour ma part, mais j’ai finalement pris une autre route.
Avec un peu de jalousie et d’envie, je dois l’admettre, j’ai suivi ton évolution. Me donnant même des envies de réalisation de vidéo. Au détour d’un tweet, tu m’y avais d’ailleurs encouragé.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il se passe parfois un certain laps de temps entre la prise de photo et la diffusion d’un ce que j’aime chez. J’ai tendance à penser l’habitation comme pérenne, peut-être parce que lorsque je déménage, je reste un certain temps dans ma nouvelle maison. Pourtant certains déménagent et les photos restent alors témoins d’un temps passé. Elles n’en sont pas moins le reflet de leurs hôtes.

C’est le cas ici pour Thien et Laurent qui ont décidé de quitter leur routine parisienne pour tenter l’aventure à Londres. Je garde un très bon souvenir de ces soirées passées chez eux, à l’occasion des concerts en appartement qu’ils organisaient. Plus que leur déco intérieure, j’ai envie de saluer leur accueil et leur générosité. De vrais passionnés passionnants.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un nouveau magasin de musique a vu le jour dans le 9ème : La Fabrique Balades Sonores. Je suis passée devant, sans oser y rentrer. L’endroit m’a paru petit, avec toujours du monde à l’intérieur et pour cause : on y est très bien accueilli, on vous offre même le café ! C’est un tracte distribué devant le concert de Mina Tindle qui m’a fait revenir…

Les activités de Balades Sonores ne se cantonnent d’ailleurs pas qu’à cette boutique : promotion d’artistes, street marketing, label… Tout cela ne tourne qu’autour d’un seul et unique but : partager la musique indépendante. Mission réussie dans cet espace où on se sent comme à la maison. On peut écouter des vinyles avant de les acheter et trouver de nombreux albums à tarifs réduits, grâce à des accords passés avec les artistes. Le prix d’une sélection d’opus est même fixé par rapport au résultat d’un dé ! J’ai retrouvé dans les tiroirs certains de mes chouchous : la Fiancée, Luciole, This is the hello monster

Des vêtements et accessoires réalisés par Chicamancha, l’auteur des visuels de Balades Sonores, sont également exposés. De quoi satisfaire tous les goûts et les âmes dénicheuses. On ressent bien l’atmosphère d’une boutique de créateurs, qui se veut en plus ludique et accessible !

La Fabrique Balades Sonores est donc le lieu incontournable pour trouver un cadeau à un amateur de musique ou passer un bon moment que ce soit en journée ou lors des showcases organisés. Bref, courez-y !

La Fabrique Balades Sonores
1, avenue Trudaine
75009 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce site, Etsy est une plateforme de vente en ligne, un peu comme eBay mais en mieux. Ce ne sont pas les produits dont on ne veut plus qu’on vend sur Etsy, mais de jolies créations. Oui, en fait, ce n’est pas tellement comparable. Chaque vendeuse a une boutique à son nom et y expose ses créations. On y trouve de tout. Tout le monde peut devenir vendeur, la seule condition est de l’avoir fabriqué soit-même. Etsy est donc une mine de jeunes créateurs. Il suffit de bien chercher et on trouve forcément quelque chose à son goût !

Américain, le site s’implante en France. Des ateliers sur Paris ont vu le jour : les Craft Nights. Gratuit et places limitées, il suffit de s’inscrire à l’avance et c’est parti ! Le principe est simple : on se réunit autour de différents ateliers consacrés à une même thématique par soirée. Les fournitures sont offertes, et le tout se déroule dans la bonne humeur.

Au début, j’y suis allée par curiosité, n’étant pas forcément manuelle. Et au fil du temps, j’y ai pris goût. Ma patience a été mise à rude épreuve sur certains ateliers, j’ai aussi mis à profit ma créativité et découvert des activités qui m’ont bien plu.

J’ai ainsi réalisé cette banderole qui orne maintenant chez moi. Une petite astuce déco, pas chère, sympa et qu’on est finalement fier d’avoir réalisé soit-même.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pages :1234»

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE