Articles taggué " photographie"

J’ai l’impression que j’étais au vernissage hier… Depuis maintenant 4 ans, le festival de la jeune photographie européenne est devenu pour moi un rendez-vous incontournable. Il faut dire que photo et jeunes talents, c’était fait pour me plaire. Je suis un peu nostalgique du temps où le festival était au Parc de Bagatelle mais force est de constater que le 104 est plus central, et il fait un peu froid en Janvier/Février pour profiter des jardins de toute façon…

Il vous reste donc 2 jours pour profiter de cette exposition photo qui offre 43 photographes à découvrir. Autant dire que les thèmes sont variés et vous trouverez forcément quelque chose qui vous plaira. J’oubliais de préciser : c’est gratuit !

Deux nouveautés cette année pour le festival :
- une expo pour les enfants. Un condensé de l’expo plus accessible et plus rapide, une bonne façon d’initier vos bambins à la culture. Il y a plusieurs petits jeux intéractifs, dont une carte de l’Europe pour deviner d’où viennent les photographes exposés.
- Circulagram : une riche idée participative, 8 photos sélectionnées, auxquels vous pouvez réagir, à l’image d’un cadavre exquis, en postant ce qu’elle vous inspire sur instagram avec le hashtag du photographe et #Circulagram. L’intéractivité ne s’arrête pas là, puisque vous pouvez dans le “Château d’Eau” du Festival (à l’entrée du 104) regarder les photos réalisées dans les bornes prévues à cet effet, imprimer votre préférée et l’afficher à côté des photos originales. Une super idée !

Dans cette multitude d’univers, plusieurs “thématiques” se dégagent :

Une volonté d’exorciser son passé personnel

Rita Puig Serra et sa série Where Mimosa Bloom où elle marche sur les traces de sa mère disparue Yolanda.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cela fait longtemps que je n’ai pas pris le temps de partager avec vous mes impressions sur une exposition. Je crois que la dernière fois c’était pour Kandinsky au Centre Pompidou, c’est dire si cela remonte ! Je me suis aperçue de cela lors du podcast de Nawaak sur la photo. Pourtant, à chaque expo, je prends des notes, j’apprends, je ressens. Cela me nourrit chaque fois un peu plus. J’adore explorer la philosophie de chaque photographe. Il y a autant de visions de cette discipline que de gens qui la pratiquent.

Aujourd’hui, je voulais donc partager avec vous les enseignements qu’on peut tirer suite à la visite de la rétrospective du photographe Henri Cartier-Bresson au Centre Pompidou. L’exposition commence avec sa biographie. Plus je lisais, plus j’étais impressionnée par cette vie jalonnée de rencontres intéressantes, de voyages incroyables et de grands faits historiques.


collage Pour l’amour et contre le travail industriel (1931).

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ce n’est pas le week-end mais il est pourtant grand temps que je vous montre cette vidéo réalisée il y a quelques mois.

En ce moment, j’entends parler de Dalida tout le temps… Au concert de Georges (un super projet de reprises de chansons françaises avec entre autres Loane) , sur le blog de Rose… Dans le cadre de mes cours photos, j’ai dû réalisé avec une de mes camarades une POM comme on dit (Petite Oeuvre Multimédia).  Ça explique pourquoi ce n’est pas une vidéo du coup. On est parti sur les traces de Dalida à Montmartre. De fil en aiguille on a découvert la place, sa maison et où elle repose au cimetière de Montmartre. On a vu les touristes s’amonceler et les fans lui rendre hommage le jour de l’anniversaire de sa mort le 3 mai dernier. Tout ça a donné un portrait assez émouvant de cette grande dame. J’ai eu un réel plaisir à concevoir ce reportage. Les joies du travail d’équipe et du montage audio, je n’en avais pas fait depuis mes chroniques pour Radio Néo.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je suis fière d’être le numéro 48 du projet photo Identité de Ludovic Etienne.
J’ai eu le plaisir de le rencontrer (enfin!) lors d’un numéro spécial photo du podcast Nawaak. Ludovic participe notamment au roman photo La Michauré (si vous ne connaissez pas, courrez-y, c’est assez drôle ! ).

Lors de ce podcast, nous avions échangés sur notre passion commune et j’en étais ressortie enrichie. Je vous encourage d’ailleurs vivement à le réécouter si le sujet vous intéresse.
J’ai réalisé à cette occasion que je parle rarement de photo sur ce blog alors que cet art me fascine depuis toujours. J’en ai pris d’autant plus conscience que j’avais initialement prévu de faire une chronique sur les usages de la photo suite à l’apparition du téléphone portable dans notre quotidien et notamment de l’application Instagram. Après plusieurs recherches, je trouvais que le sujet tournait en rond. J’ai finalement préféré parler de certains coups de coeurs photographiques et il ne m’a pas fallu chercher bien loin pour trouver !
J’avais parlé de mes réflexions suite à une expo à la Maison de la Photographie, de l’émission Photo For Life (sur laquelle je reviendrai peut être plus tard ici) et le festival Circulations (dont l’édition 2013 approche à grands pas… j’ai hâte)

Parlons maintenant de la séance avec Ludo. En tant que photographe, je suis toujours curieuse de passer derrière l’objectif de confrères, plus pour voir leurs façons de faire que pour mesurer mon rapport à l’appareil.

Ludo ne donne pas de directives. Tout son projet s’appuie sur le naturel, il ne veut donc pas influencer. Il laisse aller nos émotions et notre caractère. Selon notre personnalité, il s’adapte. Dans mon cas, je ne savais pas quoi faire, à part peut-être un ou deux gestes crispés histoire de « poser ». Finalement nous avons parlé, quelques minutes pour saisir l’essentiel et laisser émaner son vrai moi. Ludo sait écouter, observer et poser les bonnes questions.
C’est d’ailleurs ce que j’aime dans l’exercice de l’interview, parler de sujets profonds et qui tiennent à coeur, comprendre quelqu’un. Des conversations qui sont une chance, que l’on n’aurait pas eu dans d’autres circonstances.
Ludo a réussi à capter en une seconde certains traits. Je me suis rarement vue aussi naturelle, à part peut être à travers une caméra.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Récemment, j’ai eu des coups de coeur pour des pochettes d’albums. Les visuels étant aussi important pour moi que la musique, j’ai décidé de vous les présenter aujourd’hui.

La pochette de Clarika « La tournure des choses » qui sort le 21 janvier prochain. Elégante, calme, épurée, pastelle, on doit cette photo à Thierry Rajic. Ce photographe est également l’auteur des visuels du premier album 20m2 d’Amandine Bourgeois dont j’avais d’ailleurs aimé le mélange de couleurs.
Niveau musique, j’ai redécouvert le répertoire de Clarika au Café de la Danse lors d’une soirée exceptionnelle avec Rose et Vincent Baguian. Je suis donc curieuse de découvrir ce que renferme ce nouvel opus.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Si vous voulez en savoir plus sur le regard du photographe Raymond Depardon, auteur de la photo officielle de François Hollande qui a fait coulé tant d’encre cette semaine, je vous conseille d’aller voir Journal de France.

Un film qu’il a co-réalisé avec Claudine Nougaret, collaboratrice de longue date, ayant un amour particulier pour la prise du son direct. Ensemble, ils livrent des archives, des bouts d’histoire, de France et d’ailleurs. Des moments inédits et uniques.

Alors que vous soyez fan de photo ou d’histoire, je vous invite à aller voir Journal de France. 3×2 places sont à gagner, valables partout en France. Sortie du film : le 13 juin.

Pour participer
Rien de plus simple, il suffit de poster un commentaire. Un tirage au sort déterminera les gagnants.

Clôture du jeu : mardi 12 juin à minuit.
Je contacterai les gagnants par mail le 13 juin pour l’envoi des places.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je suis allée voir Extrêmement Fort et Incroyablement Près. Je suis ressortie la gorge nouée par ce flot d’émotions qui m’avaient traversées. En fait, ça m’a rappelé des souvenirs. Quand on perd quelqu’un de proche, on a parfois des réactions imprévisibles. On s’accroche à des objets qui nous rapprochent un peu du défunt. Quand en parallèle, d’autres évènements imprévus nous ramènent irrémédiablement à lui. Le tout est superbement réalisé, sur fond du drame du 11 septembre.
Je n’ai pas trop envie de vous raconter le film pour ceux qui ne l’ont pas encore vus. Si à certains moments, on peut être déboussolé par certaines redondances ou la lenteur de l’action, tout se dénoue finalement petit à petit, avec intensité, à avoir le souffle en suspens… Un film bouleversant, qui paraît-il, est inspiré d’un livre qui l’est tout autant, ce qui me donne une grande envie de le feuilleter.

En attendant, cela m’a ramené à cette série de photos que j’avais réalisé un soir de 2009, prêt du Ground Zero, peu de temps après les commémorations du 11 Septembre.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le soleil fait son grand come back ces jours-ci, espérons qu’il reste pour le week end car j’ai un grand nombre d’activités à vous proposer !

> Tu aimes la photographie ?

La deuxième édition du festival de la jeune photographie européenne, Circulations, s’invite au Parc de la Bagatelle.
L’entrée est gratuite et permet de découvrir les dernières tendances de la photographie. Évènement ce samedi avec une table ronde à 15h et la possibilité d’essayer & gagner des objectifs Tamron !
A noter que l’expo dure jusqu’au 25 mars.

> En savoir plus sur le festival Circulations

> Tu as des envies de shopping ?

Hôtel Bohême organise tous les trimestres une vente de créateurs : bijoux, vêtements, accessoires pour petits, grands et la maison.
Un bel endroit pour trouver un cadeau ou quelque chose qui sort de l’ordinaire au coeur de Paris.

> En savoir plus sur la vente de créateurs Hôtel Bohême

> Tu as envie d’être branché ?

Le magasin le plus hype de Paris, j’ai nommé Colette, fête ses 15 ans d’existence. Pour l’occasion, il envahit le jardin des Tuileries : des concerts, des sponsors, des activités à réserver pour vos chères têtes blondes…
Bref tout Colette concentré en plein air.

> Le programme du Colette Carnaval

> Tu as envie d’écouter de la bonne musique ?

Samedi soir joue les What About Penguins à la folk enivrante au 114, le bar by Puma Social. Encore une fois, c’est gratuit ! Alors pourquoi s’en priver ?! Pour vous convaincre, voici un aperçu :

> What About Penguins au 114 by Puma Social

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est grâce à la websérie Le Visiteur du Futur que j’ai connu le travail de Quentin Caffier, photographe de mode et publicité.

Pour sa série Digital Heroes, Quentin Caffier s’attaque aux joueurs du jeu vidéo Starcraft 2. Il s’est associé avec le site eGG-one.com, organisateur de tournois entre les meilleurs joueurs français du jeu. La troisième starleague, eOSL Winter ’12, vient d’ailleurs de commencer. Ce jeu stratégique, édité par Blizzard en 2010, affronte deux joueurs lors de parties pouvant durer de 5 à 20 minutes. Le tout se déroule dans un univers de science fiction, avec possibilité de choisir entre trois familles de personnages, aux caractéristiques bien différentes. Il faut savoir que Starcraft 2 est vu comme un véritable sport national en Corée du Sud !
Le site eGG-one.com s’intéresse à l’humain et a la volonté de montrer les joueurs tels qu’ils sont et non comme des stéréotypes geek enfermés derrière leurs PC. C’est dans cet état d’esprit, de médiatisation au grand public, que Quentin Caffier et eGG-one.com ont trouvé un intérêt commun.

Dans cette série, Quentin Caffier détourne les codes de la photo de sportifs et de jeu vidéo. Le résultat est plutôt bluffant. Si on peut avoir l’impression que les photos sont beaucoup retouchées, ce n’est pourtant pas le cas. Quentin a pour volonté de rendre l’effet escompté au maximum dès la prise de vue.

J’ai eu la chance d’assister à un shooting de la série, celui de Thomas Aufresne dit Origine, de la famille des Terran, venu spécialement de Lyon pour l’occasion.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il y a quinze jours, j’ai été une vilaine curieuse. Car oui il faut l’être pour aller au Cabinet des Curieux, un peu caché dans le passage Passage Verdeau. L’endroit est bien trouvé pour cette exposition tout aussi mystérieuse qu’est Versailles Secret, réalisée par Andy Julia. J’avais découvert le photographe par la pochette de l’album Le Prince Illusion du groupe Triste Sire. Une magnifique rousse, habillée version 18ème siècle, laissant tout de même apercevoir ces charmes, entre nudité et pudeur.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pages :12»

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE