Articles taggué " the rodeo"

Ambiance intimiste et endroit de choix pour ce concert privé de The Rodeo hier soir au Silencio. Je la suis depuis longtemps – souvenir du concert au Café de la Danse en 2010 – avec sa voix suave et ses rythmes folk, mais je trouve que son nouvel album se distingue de ses précédents. La Musica del Diavolo est pop, avec des mélodies et textes forts, avec un brin de vintage américain et mystique. Je me souviens d’une interview où elle me disait qu’elle aimait sortir ses chansons, régulièrement, même sous forme d’EP. Ainsi en seulement quelques mois, elle a sorti un EP Tale of Woe, avec l’excellent titre français Le fantôme de tes pas, et cet album.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’espère que vous avez passé un bon week-end. Si le week-end vous parait déjà loin, tenez bon, la semaine est courte ! Le temps maussade par contre… J’ai la playlist qu’il vous faut pour aller avec. Tel Ross et Rachel regardant par la fenêtre de leur appartement respectif la pluie qui tombe. Certes ce n’ai pas très gai, mais au fond, ça fait du bien (si, si).

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je ne me souviens plus de la première fois où j’ai écouté Éléphant. J’ai l’impression de les connaître depuis toujours. Je me souviens seulement d’avoir vu François sur scène tantôt au violon tantôt au clavier, accompagnant The Rodeo ou Little. Je lui avais envoyé des photos de ses concerts, à l’époque où MySpace permettait la proximité avec les artistes.
Je crois que j’ai écouté Éléphant dès le début avec affection. Les découvrant pour la première fois sur scène au China, puis à la Loge dans leurs apparats de couleurs et avec énergie. Les paroles ne me cisaillent pas le corps de vérité mais j’aime la poésie, les rythmes entraînants et légers qui se dégagent de leur musique. François et Lisa sont mignons tout plein, ce qui ajoute un charme certain à leur groupe.

Hier soir, les onze chansons de leur premier album Collective Mon Amour résonnaient dans quatre chambres de l’Hôtel Amour, des tatouages plein les bras, des verres de champagnes à la main, des polas sur les murs, Lisa et François prenant la pose, photogéniques à chaque fois.

Je suis contente que leur album sorte enfin. J’ai aussi le pincement au cœur de ne plus avoir cette découverte que pour moi et les quelques autres qui les suivent depuis le début. Bientôt le grand public les connaîtra et les appréciera aussi. C’est de toute façon tout le mal que je leur souhaite.

Si vous souhaitez en savoir plus sur leur aventure, sur ce musicien et cette comédienne qui ont osé le pari fou d’y croire un peu, je vous invite vivement à suivre leur blog

Elephant

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Une chanteuse française qui a foudroyé tout ceux qui ont eu la chance de la voir sur scène ». Cet extrait de la biographie de Mina Tindle résume bien ce qu’il s’est passé lundi soir à la Maroquinerie, où la chanteuse présentait son album « Taranta » à paraître le 19 mars prochain.

Nul doute que Mina est attendue : la salle est pleine à craquer et à peine est-elle arrivée sur scène que le public scande son nom. Elle joue un premier morceau seule, avant d’être rejointe par ces deux musiciens Olivier (de My Girlfriend Is Better Than Yours) aux claviers & grosse caisse et Guillaume à la basse, claves & ukulélé. On remarque alors la mise en scène atypique : Mina Tindle n’est pas au centre, mais tout à droite de la scène, les mettant tous au même niveau. De grandes tiges argentées derrière eux reflètent la lumière. Cette même lumière qui maintiendra une ambiance chaleureuse et intimiste pendant tout le concert par ses teintes orangées et vertes, ponctuée par des flash plus vifs lorsque la musique se fait entrainante.

Mina Tindle alterne guitare et clavier, charmant avec sa voix de velours. La magie opère et le public ne se fait pas prier pour applaudir ou participer durant les chansons. La rythmique est beaucoup plus intense sur scène que sur l’album, prenant aux tripes, avec les flashs de lumière. Mina Tindle est radieuse face à un aussi bon accueil du public, se laissant même aller à quelques larmes sur la fin du concert et l’oubli de tous les gens qu’elle veut remercier. Mina ne fait pas de chichis entre les chansons, elle est vraie, cela se sent.

JP Nataf, qui a réalisé le disque, vient l’accompagner en duo sur le titre Pan, en français. Un joli moment. Ce n’est pas le seul invité, Mina s’offre une chorale féminine composée de deux filles du groupe Les Colettes (sa première partie), Lidwine et The Rodeo. Le temps de deux morceaux, elles chantent ensemble : The Good et Taranta, en hommage à son voyage en Italie. Cette dernière chanson donne le titre à son premier album et ne figure pourtant pas dessus. On est en droit de se demander pourquoi mais il semblerait que ce choix soit délibéré, comme une envie de prendre le temps, comme Mina l’a toujours fait.

Le concert se termine avec émotion dans un tonnerre d’applaudissements. J’avais déjà été conquise lorsque je l’avais vu la première fois seule sur scène en première partie de Loane à la Boule Noire, mais ce concert était encore plus intense et doux. Une nouvelle étape dans la carrière de Mina Tindle qui s’apprête donc à dévoiler au public son nouvel album lundi prochain. Quatorze titres plus beaux les uns que les autres, avec trois petits intermèdes d’environ une minute (Time Writer, Ukulele, Alegria). Un de mes grands coups de coeur de l’année, assurément !

A écouter d’urgence donc, et à découvrir sur scène. Mina Tindle, l’enchanteresse, est actuellement en tournée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’était le 30 mars. Je retiens de ce concert la voix chaude de The Rodeo, les rythmes où elle nous emmène. 2 reprises : « Water » et Si j’avais un marteau US version. Des choristes panthères. Un batteur loup, clin d’oeil au clip On the Radio. Un violoniste/clavieriste égal à lui-même avec sa chemise à carreaux. Des rythmes entrainants et parfois plus intimistes. Un concert finalement assis, attentifs. Des têtes connues dans le public, des mots partagés. Une bonne soirée.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

QUI JE SUIS


Photographe, consultante web et dénicheuse de talents. Je suis parisienne d’adoption. Je partage ici mon travail, découvertes et inspirations.

>> En savoir plus

Archives

CE QUE J’ECOUTE